Concours

J’espère que vous avez tous passé un joyeux Noël :)

Je profite du blog pour vous rappeler que le concours de dessins sur le thème de la deuxième partie des Enfants de l’Ô se termine très bientôt (et par très bientôt, je veux dire, TRES bientôt, genre dans deux jours). Vous avez jusqu’au 2 janvier au soir pour envoyer votre/vos participation(s).

Et pour les dessineux qui n’ont pas le temps de participer, vous pouvez devenir jury ! Je suis toujours à la recherche de mon jury illustrateur, donc n’hésitez pas à vous proposer !

En attendant, je vous souhaite avec un peu d’avance un bon réveillon et une bonne année 2009 !

Joyeux Noël !

Puisque je pars passer les fêtes au soleil et que je ne suis pas sûre d’avoir le net là-bas, je vous souhaite d’ores et déjà un joyeux Noël !!!

Promis, je vais essayer d’avancer un peu dans le cinquième tome, au moins dans l’avion, parce que ces derniers temps, je n’ai pas foutu grand-chose…

Je vous embrasse tous, et à dans quelques jours !

Salon Européen du livre de Dijon, novembre 2008

Avec beaucoup de retard, voici le compte-rendu du salon de Dijon !

Alors, départ le samedi matin très tôt, traversée des plaines enneigées, et arrivée à Dijon un peu avant midi. Apparemment, il y a des navettes qui emmènent les gens au salon, mais personne à la gare n’a l’air au courant, donc j’affronte le froid et le kilomètre qui me sépare du palais des Etats, là où se déroule le salon du livre. Arrivée là-bas, je me perds un peu (c’est surtout que je m’attendais à des chapiteaux, et pas à une grande tente avec un énorme panneau « Ikéa » dessus). Je demande à deux flics, qui désignent la tente Ikéa du doigt. J’avais cru qu’Ikéa faisait des soldes ou un truc du genre, mais non, ils sont sponsors du salon.

La tente, c’est le chapiteau pour la BD et les livres jeunesse. De l’autre côté du grand bâtiment qui sépare la cour en deux, il y a une autre tente, mais réservée aux conférences. J’appelle Gordon, qui me dit qu’en fait, ça se passe en haut, à l’intérieur du bâtiment. Et là, waooo. Un immense escalier mène à une salle grandiose, superbement décorée. Forcément, le palais des Etats, c’est pas une tente plantée au milieu d’une grande place…

Je retrouve Paul Carta, que j’avais vu à un précédent salon (mais pas moyen de me souvenir où…) et Luciano Mélis, rencontré à Nice, puis à Lyon. Mais c’est déjà le moment d’aller manger. Nous nous rendons à l’hôtel de Vogué, un endroit pas facile à trouver. Repas sympathique, en compagnie de Gordon Zola, Alessandra Bianchi, Grâce de Capitani. Retour au salon. Je suis crevée. Je me balade un peu dans le bâtiment et je découvre d’autres salles. Une sorte de labyrinthe de petites salles mène à une grande salle, au volume équivalent à celui où se trouve la salle principale, mais beaucoup moins jolie. Et comme je ne connais personne là-bas, je retourne rapidement dans la première salle. Je vais prendre un café avec Paul Carta, un vrai spécialiste de la SF, qui me donne quelques conseils pour les Enfants de l’Ô. Puis, comme je tombe de sommeil, je vais me coucher un moment à l’hôtel.

Le soir, dîner avec tous les auteurs à l’hôtel de Vogué. Je rencontre Alain Galindo et son fils Lucas, Bob Garcia et Antoine (mari de l’organisatrice). Super ambiance et super soirée. Alain et moi nous rendons compte que nous avons plusieurs connaissances en commun, c’est fou ce que le monde de l’édition est petit ! De retour à l’hôtel, nous voulons prendre un dernier verre, mais apparemment, tout est déjà fermé…

Dimanche, je revois tout le monde et je saute sur l’occasion de discuter avec Tristane Banon (qui était à ma table la veille, mais nous étions placées de manière qui rendait toute discussion impossible), dont Emmanuelle m’a dit beaucoup de bien. Je fais aussi quelques photos avec l’équipe du Léopard Masqué, et déjà, c’est l’heure de repartir. A midi, j’avais eu la chance de déjeuner à côté d’une des organisatrices, qui s’arrange pour qu’une des navettes m’emmène à la gare en même temps qu’un autre auteur. Du coup, ma petite valise vert pomme et moi nous rendons devant l’entrée du salon, après un dernier passage vers tout le monde. L’autre auteur arrive, nous partons pour la gare. Trajet retour, coincée à côté d’une nana qui me jette limite des regards tueurs à chaque fois que je bouge. Puis, une heure d’attente à Lausanne, plantée devant mon mac à regarder Sex and the City. Et enfin, home sweet home !!!

Un salon super sympa, que je ne risque pas d’oublier, déjà parce que, pour une fois, je ne faisais pas partie des « visiteurs » et que j’étais invitée à tous les repas entre auteurs, parce que j’ai rencontré des gens adorables (mais bon, sur les autres salons aussi, hein, pas de jaloux !), et à cause du cadre absolument exceptionnel ! Merci à tous !!!

Concours de dessins

Je pense en avoir déjà parlé ici, mais j’ai lancé il y a quelques mois un concours de dessins sur le thème de mon deuxième tome.

Toutes les informations sont ici : Concours

J’ai mis aujourd’hui les illustrations reçues à ce jour, vous pouvez les voir sur cette page : Illustrations participantes.

Vous avez jusqu’au 31 décembre 2008 pour participer, alors n’hésitez pas !!!

Pub éhontée

Un petit peu de pub pour les Editions des Mille Saisons, qui lancent un concours de Noël, avec, à la clé, 20 exemplaires de « Premières Aventures ».

Premières Aventures

Quatrième de couverture :

Kiyan est un chasseur de chimères. Il sillonne les routes de l’orbiviate en compagnie de son employeur : un riche marchand du nom de Fareng. Lorsque le convoi ralentit, Kiyan décide de partir en éclaireur…

Sur la trace d’un dangereux malfaiteur, munde Shayapan pénètre pour la première fois en Bushira. Mais au cœur de cette jungle étouffante, le chasseur n’est plus celui qu’on croit.

Premiers pas sur des terres merveilleuses, ces deux nouvelles vous apporteront une bouffée d’exotisme que vous pourrez prolonger avec le cycle de la Fortune de l’Orbiviate et les Perles d’Allaya.

Premières Aventures, sous une magnifique couverture de Bruno Laurent, regroupe une nouvelle de Roland Vartogue et une nouvelle de Gabriel Féraud.

Vous avez jusqu’au 21 décembre 2008 à minuit pour participer. Une seule participation par personne est autorisée. Les résultats seront annoncés le 22 décembre dans la journée.

N’hésitez pas, c’est là que ça se passe : Concours Mille Saisons.