Facebook

J’en ai un peu marre de voir que les commentaires se trouvent la plupart du temps sur facebook, du coup c’est hyper compliqué pour gérer les articles sur le blog et les mêmes articles sur Facebook, donc je viens d’installer un petit plugin qui devrait permettre d’avoir tout « sous le même toit ». Je ne suis pas encore certaine que ça fonctionne, mais j’espère que tout va bien se passer et que je ne vais pas devoir publier 50 trucs avant de réussir à le faire fonctionner ! Si vous voulez, vous pouvez commenter cette entrée, histoire que je voie si tout marche comme il faut.

Edit : apparemment, tout fonctionne comme ça devrait. Et j’ai même découvert que les auteurs du blog pouvaient avoir leurs entrées aussi sur leur mur facebook s’ils le veulent. Donc, si ça vous intéresse, manifestez-vous, je vous dirai comment faire !

Question de réalisme

Dans la scène que j’écris actuellement, il y a quelque chose qui me pose problème : l’annonce de la mort d’un être cher (oui, il y a un personnage qui va mourir. Désolée pour le spoiler ^^). J’ai eu la chance jusqu’à présent de ne pas perdre quelqu’un à qui je tenais énormément. J’ai perdu mes grands-parents, mais je les connaissais mal. Je ne peux pas comparer ma tristesse avec la tristesse de quelqu’un qui perd un enfant, un frère, une mère. Je ne peux qu’essayer d’imaginer ce que ça me ferait si on m’annonçait quelque chose de ce genre. Mais j’ai quand même l’impression que ce n’est pas très réaliste et que ça sonne un peu faux. Autant je n’ai aucun problème avec des scènes atroces (et non, je ne suis pas une femme battue, rassurez-vous), autant le deuil a toujours été pour moi quelque chose que je ne voulais pas regarder de trop près.

Je sais que tous les êtres humains sont différents, que chacun réagit à sa manière face à une situation donnée, mais là, je ne suis pas contente de moi, j’ai vraiment un problème avec le fait de ne pas « ressentir » les émotions de mes personnages, et donc de ne pas pouvoir les transcrire correctement.

Vous êtes vous trouvés confrontés un jour à une situation similaire ? A une émotion que vous ne saviez pas trop comment transcrire ? Comment avez-vous fait ?