Où et comment trouver des informations

Ça fait un petit bout de temps que je voulais faire un article sur la recherche d’informations, et je me suis enfin décidée… Donc que faire si vous avez une question aussi bizarre que « comment redémarrer le système électrique d’une usine » ou « comment se passent les marées dans le cas d’une planète avec trois lunes » ? Premier réflexe, si vous n’avez pas une demande ultra-précise : google. Que tout le monde connaît, évidemment. Google, la plupart du temps, vous proposera les articles de Wikipédia, qui sont une véritable mine d’informations.

Si vous avez la chance d’avoir un électricien ou un astrophysicien dans vos connaissances, vous pouvez leur poser la question directement, cela vous épargnera des heures de recherche à mettre bout à bout les informations dénichées sur le net. Et si vous avez, comme moi, la chance d’avoir de très nombreux contacts facebook, un petit appel à l’aide vous amènera pas mal de réponses (testé avec : « comment redémarrer le système électrique d’une usine »).

Mais voilà, je n’allais pas faire ce petit article pour vous expliquer comment chercher des infos sur Google ou regarder dans Wikipédia… Maintenant, cette partie s’adresse aux anglophones, ou du moins aux personnes qui parlent suffisamment bien l’anglais pour le lire et comprendre des explications parfois assez complexes. Il existe, sur le site Livejournal, une communauté extraordinaire appelée « Little details« . Cette communauté, spécialement destinée aux écrivains et à leurs questions ultra-précises parfois très particulières, compte près de 10 000 membres. Chacun contribue selon ses compétences. Et, pour avoir posé plusieurs fois des questions, les réponses sont de qualité, et vous donnent parfois même de nouvelles pistes d’écriture.

Maintenant, peut-être avez-vous besoin de traduire une phrase du genre « casse-toi de là, espèce de petit con » en russe, et là, vous allez bien vous amuser à chercher dans un dictionnaire. Surtout si vous ne lisez pas le cyrillique. Certes, vous avez peut-être un ami russe prêt à vous aider (en passant, un grand merci à mes amis russes ^^), mais si ce n’est pas le cas, une autre communauté Livejournal s’en occupera : Mutlilingual. Là encore, par contre, il faut être anglophone. Il y a des membres de tous pays, et la langue de communication est évidemment l’anglais. Vous aurez ainsi des traductions efficaces et éviterez les bourdes du genre la Française qui sort à ses élève : « Et maintenant nous allons apprender le français », comme on trouve souvent dans les romans américains (pas cette situation exactement, mais je me suis déjà bien marrée en lisant le français des prétendus Français dans ce genre de romans).

Voilà, maintenant vous avez quelques outils pour peaufiner vos recherches et donner des informations efficaces à vos lecteurs. Après, il y a toujours la solution, bien meilleure, de demander directement à des spécialistes. Si vous êtes sympa et que vous expliquez bien votre problème, beaucoup seront tout heureux de vous consacrer un peu de temps pour vous aider, probablement très contents que des écrivains cherchent à véhiculer des informations véridiques dans leurs romans. J’ai eu la chance de pouvoir poser plein de questions à des généticiens et médecins, dans le cadre de mon travail, et mon voisin policier m’a également donné un gros coup de pouce. Cette méthode aura un énorme avantage : si vous ne comprenez pas bien un point, vous pouvez vous le faire expliquer directement, et comme vous maîtriserez mieux votre situation, le rendu dans votre roman n’en sera que meilleur.

Un dernier petit conseil : même si vous avez passé huit heures sur une recherche et que vous n’utilisez pas ce que vous avez appris, que vous vous êtes, en gros, contenté de vérifier que votre situation était réaliste, ne cédez pas à l’impulsion de pondre un petit laïus explicatif à vos lecteurs. Rien de tel qu’un « bon, et maintenant, je vais couper l’action pour vous expliquer le fonctionnement de ce réacteur nucléaire dont vous n’avez strictement rien à battre, mais quand même, je tiens à vous montrer que j’ai fait mes recherches et que je connais mon sujet » pour gâcher l’ambiance et donner au lecteur l’impression qu’on le prend pour un con / qu’on lui donne un cours. Certains écrivains français que je ne citerai pas mais dont vous pourrez facilement retrouver les photos en ma compagnie dans mes comptes-rendus de salon abusent de ce procédé, et souvent sans grande finesse. Tout le monde n’a pas la classe d’un Arthur C. Clarke ou d’un Michael Crichton. Maintenant, si vous vous sentez de taille à vous lancer là-dedans, allez-y :)

Outil de travail

A la suite d’une discussion avec un copain, j’ai soudainement eu l’envie de savoir de quelle manière bossent les autres écrivains… Directement dans le traitement de texte ? D’abord sur papier, puis mise au propre sur le traitement de texte ? Quel traitement de texte utilisez-vous ?

De mon côté, je travaille presque uniquement sous Word (Word 2003 pour Mac. J’ai jamais réussi à accrocher à la version moche fisher price avec les grosses icônes de menu). Parfois, quand je n’ai pas d’ordinateur avec moi, je griffonne sur des feuilles (mais pas n’importe lesquelles : des feuilles bien spécifiques, dans un cahier bien spécifique). Je bosse sur mon Macbook à la maison, et sur mon Sony Vaio Pocket en voyage (précédemment sur mon Acer Aspire One 110, mais j’ai craqué sur le Sony et j’en avais marre d’OpenWord).

Sur mon traitement de texte, je n’ai pas de modèle de document particulier, je me mets en mode « page », et j’écris. J’ai simplement modifié les marges pour avoir une plus grande surface d’écriture sur la page, mais je n’utilise aucun style, rien du tout. Je sais que certains utilisent des styles (ça donne d’ailleurs une très jolie présentation), mais de mon côté, nada, c’est presque du texte brut, et même le fichier pdf final n’a rien de particulier. Pour la version illustrée, par contre, je travaille sous QuarkXPress.

L’avantage de Word pour Mac, c’est qu’il y a, en bas de la page, le comptage du nombre de mots. Du coup, comme j’essaie de faire des chapitres cohérents niveau longueur et que je ne peux pas vraiment me baser sur le nombre de pages (un chapitre contenant des dialogues sera plus long qu’un chapitre avec beaucoup de descriptions, pour un nombre de mots identique), j’utilise cette fonctionnalité. Cela me permet, par exemple, de décider de passer une scène au chapitre suivant, si je sais qu’elle va beaucoup rallonger mon chapitre. Je ne me laisse pas non plus enfermer dans ce schéma, j’ai des chapitres de 6 000 mots, j’en ai de 12 000 (les chapitres finaux des tomes, en règle générale), mais ça tourne toujours autour de 7 000 – 8 000 mots.

Et vous, comment bossez-vous ? Stylo fétiche ? Cahier fétiche ? Conditions particulières ? (pour moi, bien souvent, il faut que je sois dans mon lit avec le portable sur les genoux, et une tasse de thé bien chaud sur la table de nuit)

Scènes pour le concours de dessins

Quelqu’un sur un forum m’a demandé de suggérer des scènes pour le concours de dessins, je lui ai fait un petit topo, dont je vous fais profiter !

Voici le tome 3 en version pdf : http://www.lesenfantsdelo.com/3emepartiepdf.html, et voilà une liste de scènes sympas (enfin, j’ai pris des trucs qui me paraissaient intéressants à mettre en images et pas trop tordus non plus) :

  • - page 48-49, quand Lyen brosse les cheveux de Line, dans la chambre d’hôtel. (la chambre, c’est un truc genre deux chambres reliées par un salon, une sorte de suite. Il y a un balcon, des fauteuils. Là, ils sont dans la partie salon, assis à la table où ils viennent de prendre le petit déjeuner).
  • - page 84-85 : Lúka et William sont chez Lúka, et Z’arkán, l’intelligence artificielle que Lúka a créée, vient les voir. Alors, pour situer, Lúka vit dans un bunker antiatomique, décoré style années 60-70, avec des couleurs sombres (genre moquette brune). Là, ils sont dans le salon. Dans le salon, il y a un piano à queue noir (steinway grand concert, si ça vous dit quelque chose), il y a un vieux canapé moche dégueulasse qui est là depuis trente ans, il y a une plante (gommier) en train de crever dans un coin, des étagères avec des bibelots, une télé écran plat, une table basse devant le canapé, et du bordel partout, genre paquets de chips qui traînent. Je ne sais pas si c’est nécessaire de savoir tout ça pour la scène en question, mais comme ça on a une vue d’ensemble ^^.
  • - page 98-99 : Ludméa et Ruan sont dans une pièce avec Charles Carlson (un vieux médecin proche de la retraite), et ils font face à un miroir sans tain. De l’autre côté, il y a les jumeaux Nato et Yolan, qui ont 2 ans et demi. La pièce est très stérile, genre laboratoire (le comportement des jumeaux est étudié). Dans la partie où il y a les jumeaux, il y a des jeux de gamins, genre peluches, lego, etc.
  • - page 106-107 (ça, c’est pour ceux qui aiment bien dessiner des jardins…) : Ludméa est sur la terrasse de sa maison (faut imaginer l’espèce d’immense manoir qui déchire, son fiancé est l’héritier d’une famille assez aristocratique et très riche), les jumeaux sont en train de jouer, ils ont un pull rayé bleu et vert et un pantalon marron.
  • - page 109-110 (pareil, si vous aimez les jardins ^^) : Ludméa et Ruan sont en train de visiter les jardins suspendus (copie des jardins suspendus de babylone), ils sont sur une petite allée. Les jumeaux portent des pulls à motifs (ce que vous voulez, on s’en fout, des motifs, c’est juste qu’il faut qu’il y en ait, et qu’ils soient habillés pareil). Ils sont vers un arbre à papillons (buddleia), et la petite fille est entourée de papillons qui volent autour d’elle et se posent sur elle.
  • - page 115-119 : Lúka et Line sont gamins, ils ont dix ans. Ils sont assis sur le fameux canapé pourri du salon. Line a les cheveux très longs et porte une robe turquoise (dans le flashback, les enfants s’appellent Tio et Tia, ce sont Lúka et Line enfants).
  • - page 145-147 : Line, malade, est dans le couloir, face à Z’arkán, et elles s’engueulent. Les deux sont habillées pareil (pyjama de flanelle bleu marine), ont le même genre de posture (style effet miroir). Line, à ce moment de l’histoire, a les cheveux bruns coupés très courts (coupe garçonne). Z’arkán est identique mais a l’air en bien meilleure santé que Line.
  • - page 221 : Lúka est dans une toute petite chambre peinte tout en blanc, avec un vieux lit en fer style lit de camp militaire. Il y a un coffre en métal. Il découvre un passage secret dans le mur du bunker (oui oui ^^ Le mur se dérobe par le haut et dévoile un long couloir sombre taillé dans la roche (le bunker a été creusé à l’intérieur d’une montagne)).
  • Bon, maintenant que vous avez toutes ces scènes, complètement sorties du contexte, voici un petit topo sur les personnages (et c’est pratique, car j’ai réussi à trouver des acteurs qui ressemblaient assez à l’idée que je me faisais de mes personnages).

  • Ludméa : une jolie blonde de 23 ans, elle a une peau très matte (genre métissée), sinon physiquement elle a la tronche de Cameron Diaz. Elle a les cheveux longs et raides (milieu du dos à peu près), ils sont blond platine. Elle s’habille de manière assez BCBG.
  • Ruan : genre de bellâtre trentenaire, le mec style séducteur qui se fait toutes les nanas qu’il veut (juste pour que vous situiez un peu le personnage). Il a une peau assez matte (mais plus claire que celle de Ludméa), les yeux bruns, les cheveux blond foncé, ondulés, coupés court. Il s’habille également de manière très BCBG, décontracté mais avec des vêtements à 2000€ la chemise… Physiquement, il ressemble à Jude Law, genre tout aussi tête à claques.
  • Lyen : 26 ans, très grande (1m85), très maigre, elle a des cheveux très roux, ondulés, qui lui arrivent un peu en dessous des épaules. Elle a la peau très claire, des yeux extrêmement particuliers : bleu-gris, mais avec une pupille fendue, comme les chats. Elle a six doigts à chaque main et chaque pied. Dans la scène à l’hôtel avec Line, elle porte une jupe et un T-shirt trop court. Elle ressemble à Natalia Vodianova. Elle porte un bracelet noir au poignet gauche.
  • Line : 1m67, tendance maigre, vraiment très jolie mais soit elle fait la gueule, soit elle chiale. Elle a de très très longs cheveux blond platine, qui lui arrivent au niveau des fesses et des yeux vert menthe. Elle a environ 25 ans, elle porte également un bracelet noir au poignet gauche (le même que Lyen). Elle, physiquement, j’arrive pas à trouver une actrice satisfaisante, j’ai du mal à la cerner. Dans une des scènes, elle a coupé ses cheveux tout court et les a teint en brun.
  • Lúka : 1m83, physique plutôt athlétique tendance maigre, il a environ 25 ans (c’est le frère jumeau de Line), des cheveux noirs bouclés, des yeux vert menthe. Il ressemble à Line (et fait aussi toujours la gueule). Il s’habille n’importe comment, tendance vieux jeans dégueulasses et t-shirts délavés. Il ressemble à l’acteur Rufus Sewell. Il a, lui aussi, un bracelet noir au poignet gauche.
  • William : 1m87, bien foutu, environ le début de la quarantaine, il a les cheveux bruns et raides, coupés court, les yeux gris-bleu. S’habille toujours de manière super classe (c’est le PDG d’une grande société informatique). Il ressemble un peu à Willem Dafoe, mais en un peu plus sympathique et plus jeune.
  • Les jumeaux Nato et Yolan : Nato est une petite fille de deux ans et demi, elle a les cheveux blancs et raides, les yeux gris, la peau très pâle. Yolan est son frère jumeau, il a les cheveux noirs, courts, bouclés, les yeux brun foncé avec des éclats un peu dorés, la peau pâle mais moins que celle de sa soeur. Ils se ressemblent énormément et son toujours habillés pareil. Ils ressemblent énormément à Line et Lúka.
  • Line et Lúka enfants : ressemblent à Nato et Yolan, sauf qu’ils ont les yeux vert menthe. Line enfant a les cheveux blancs, jusqu’au bas du dos. Lúka enfant a les cheveux noirs, courts et bouclés. Ils n’ont pas encore leur bracelet au poignet gauche.
  • Z’arkán est la copie conforme de Line. C’est une intelligence artificielle, mais ce n’est pas un hologramme, pour simplifier on peut dire que c’est une sorte de clone de Line. Elle a les mêmes postures, les mêmes expressions. Les deux se détestent.
  • Ça fait beaucoup d’un coup, je sais ^^ Sur mon site, j’avais fait un petit « casting » pour mes persos, avec les acteurs que je trouvais, la page est là : http://www.lesenfantsdelo.com/cast.php

    Sinon, j’ai dessiné plusieurs de mes persos sur mon fil sur baywin : http://www.baywin.net/Forum/viewtopic.php?t=15104 (c’est mieux que mes vieux dessins pourris qu’on trouve sur le site…)
    Si vous avez une question, un doute, n’hésitez pas Vous pouvez aussi aller voir les dessins faits par d’autres :
    http://www.lesenfantsdelo.com/fanart.php
    http://www.lesenfantsdelo.com/concours.php