ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?


Table des matières pour meme écriture

  1. Meme de l’écriture
  2. ME : 1. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
  3. ME : 2. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
  4. ME : 3. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
  5. ME : 4. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
  6. ME : 5. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
  7. ME : 6. À quelle vitesse écrivez-vous ?
  8. ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
  9. ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?
  10. ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
  11. ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?
  12. ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
  13. ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
  14. ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
  15. ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
  16. ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
  17. ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
  18. ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
  19. ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
  20. ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?
  21. ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
  22. ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
  23. ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
  24. ME : 23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
  25. ME : 24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
  26. ME : 25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
  27. ME : 26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
  28. ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
  29. ME : 28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
  30. ME : 29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
  31. ME : 30. Quel a été votre premier texte abouti ?
  32. ME : 31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

Oui. Plusieurs fois. En 2005, 2008 et 2009. J’ai réussi à chaque fois (bon, je ne me suis pas trop mouillée, les fois où je pensais ne pas pouvoir réussir, je n’ai simplement pas participé). Cette année, j’ai failli le faire, mais je n’avais tellement pas d’idées pour mon tome 8 (ça s’est débloqué depuis) que je me voyais mal avancer dans mon histoire.

J’aime vraiment beaucoup le Nano. C’est une véritable discipline (pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’écrire 50 000 mots en 30 jours, ce qui fait environ 1 670 mots par jour) et pour quelqu’un comme moi, c’est parfait. Je suis le genre de personne qui fait tout à la dernière minute, et si je ne me sens pas obligée d’une manière ou d’une autre de faire quelque chose, la plupart du temps, je ne le fais pas.

Lors de mon premier Nano, j’ai écrit le premier tome des Enfants de l’Ô (pas en entier, bien sûr. Je crois que j’avais écrit 65 000 mots, ou quelque chose comme ça, et j’ai terminé mi-décembre). Et les deux Nanos suivants m’ont bien aidée à avancer.

Je sais qu’il y a toute une communauté autour du Nano, des rassemblements, des défis, etc. Mais je suis plutôt solitaire, donc je reste dans mon coin, mais voir les autres tout enthousiastes autour de moi me motive beaucoup.

J’ai toujours fait plus que les 50 000 mots, pour me lancer un défi. Parce que les 1 670 mots, je gérais, et j’avais à chaque fois une bonne avance, donc je me mettais un wordcount plus élevé histoire de ne pas me reposer sur mes lauriers et perdre ensuite toute cette avance. L’an dernier, il y a deux ou trois psychopathes qui ont écrit un million de mots (c’est presque l’intégralité du cycle 1 des Enfants de l’Ô), mon maximum était 90 000 mots, si je me souviens bien, et j’avais vraiment, vraiment bossé dur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>