ME II : 7. Écoutez-vous de la musique en écrivant ? Quelle sorte ? Est-ce qu’il y a des morceaux que vous aimez associer à vos personnages ?

7. Écoutez-vous de la musique en écrivant ? Quelle sorte ? Est-ce qu’il y a des morceaux que vous aimez associer à vos personnages ?

Oui, parfois j’en écoute, ça dépend de mon humeur du moment. Quand je suis dans le train, j’ai toujours mes écouteurs sur les oreilles, histoire d’avoir un environnement sonore un peu plus sympa que les gosses qui gueulent, les jeunes qui écoutent leur propre musique si fort que je peux identifier les morceaux alors qu’ils sont à deux rangées et les gens qui sont au téléphone (ou pire : qui jouent avec leur téléphone).

Après, la sorte, ça peut varier. En général, j’évite les chansons en français, parce que ce sont souvent des chansons à texte, contrairement aux chansons américaines, où sortis des « baby » « why did you leave me » « please come back » « I love you so », le texte est relativement pauvre. J’aime bien des groupes comme Era, ou Trans-Siberian Orchestra, qui mettent dans l’ambiance sans gêner.

Il y a certaines chansons qui me font penser à mes personnages, mais je crois que l’influence la plus visible de la musique sur mes écrits se manifeste sur mon roman de littérature générale Le Sang des miroirs. A l’époque, j’écoutais en boucle les premiers albums de Mylène Farmer, et je pense que ça doit se sentir au vu de l’ambiance bien glauque…

Et vous ?

Grosse remise en question

Quelques personnes (pas les lecteurs du site, d’autres) m’ont fait la remarque que mon histoire se consacrait trop aux personnages et pas assez à l’intrigue de SF. Intrigue qui, pour moi, est surtout un cadre pour faire évoluer les personnages, même si, évidemment, elle se développe au cours de la saga et que toutes les questions auront, au final, des réponses.

On m’a suggéré de virer les passages romantiques ou d’interaction entre les personnages, ou en tout cas de sérieusement les réduire. Personnellement, si je fais ça, je vais me retrouver avec quelque chose qui ne sera pas ce que j’ai voulu écrire. Maintenant, il est possible aussi qu’au final je me dise que c’est bien mieux et que je ne regrette pas d’avoir changé les choses.

J’ai essayé de mêler histoires de famille et science-fiction, parce que c’était un mélange qui m’intéressait. J’ai essayé de rendre mes personnages vivants et accessibles, pour que tout le monde puisse s’identifier à certains traits de leur caractère, et pas à faire des personnages qui ne sont là que pour servir l’intrigue. Mais après, il est évident que si ça ne plaît à personne, je peux envisager de faire des modifs.

Donc j’aimerais beaucoup avoir l’avis de ceux qui ont lu le roman. Juste le tome 1 ou les 4 disponibles sur le site, ça me plairait d’avoir un ressenti aussi par rapport à l’histoire dans son ensemble. Genre si vous avez lu seulement le tome 1, vous allez avoir une vision différente que si vous avez continué sur les trois suivants et vu comment l’histoire évoluait.

Mon but est de sortir le tome 1 en autoédition au printemps 2013. Evidemment, si j’ai une réponse positive d’un éditeur cet automne, cela changera la donne. Mais je n’ai pas envie de faire attendre encore des années les lecteurs qui me suivent avec beaucoup de patience depuis toutes ces années.

Alors, à votre avis ? Je change ? Je laisse tel quel ?

Merci d’avance !

30 ans…

… et toutes mes dents ! Non, j’avoue, en fait, il m’en manque deux, mais on s’en fout.

Et je suis un peu déprimée… Pas de vieillir, ça je m’en fous un peu, mais quand je regarde en arrière, je me dis « ok, j’ai 30 ans, mais qu’est-ce que j’ai fait ? Rien ». J’avais d’autres espoirs pour ma vie, mais on ne fait pas toujours comme on veut. Cette année, par contre, sera celle de la sortie des Enfants de l’Ô, d’une manière ou d’une autre. J’attends des réponses d’éditeurs sans trop me faire d’illusion, personne n’a envie en France de publier une saga familiale de SF. De toute manière, que ce soit de l’édition à compte d’éditeur ou de l’autoédition, ce sera une expérience sympa.

Bref, je retourne me morfondre dans mon coin…

ME II : 6. Où vous sentez-vous le mieux pour écrire ? A quel moment de la journée ? Ordinateur ou stylo ?

6. Où vous sentez-vous le mieux pour écrire ? A quel moment de la journée ? Ordinateur ou stylo ?

Alors, là où je me sens le mieux… Quand je suis chez moi, c’est dans le lit, avec l’ordi posé sur les genoux. Et tard le soir, sinon je n’y arrive pas (après, tout dépend de la deadline, je m’étais fixé une deadline pour un des tomes, et c’était très serré, donc j’ai également écrit pendant la journée histoire de pouvoir finir à temps). Et donc, évidemment, sur l’ordinateur. C’est plus simple et plus rapide.

Quand je ne suis pas chez moi, j’adore écrire dans le train. Là aussi, ordinateur (Sony Vaio P, un tout petit PC, bien pratique vu qu’il ne fait que 600g et 8.9″, ça change de The Precious : macbook pro 17″). Je crois que c’est l’endroit où je suis le plus productive, vu que je ne suis pas tentée par quoi que ce soit d’autre (pas d’internet, pas de télé, pas de bouquin, rien).

Sinon, quand je dois attendre, style avant un rendez-vous de médecin, j’écris aussi, mais là, c’est sur papier. Je suis très attachée à mes feuilles de log Swissair, qui ont un look bien particulier, et que j’ai pu récupérer par centaines à mon ancien boulot, vu que Swissair, ben… voilà, quoi. Je mettrai peut-être une photo pour que vous voyiez à quoi elles ressemblent…

Donc en résumé : ordinateur de préférence, mais je ne boude pas le papier-stylo si je n’ai que ça sous la main…

Et vous ?