Tous les articles par Cécile D.

Cécile est née en 1988, dans la Provence des lavandes et des cigales. Le soleil, la mer, les oiseaux, c'est bien beau, mais pas assez pour elle. Elle s'invente des dragons, des chimères, des histoires merveilleuses inspirées des mythologies antiques qui la passionnent, et ce, avant même de découvrir la fantasy par la lecture de grands classiques. Des champs de lavande s'extirpent des serpents gigantesques et des femmes-fleurs élégantes ; du bleu de la mer surgissent des cités mystérieuses et des créatures de brume... Elle a toujours aimé tenir un crayon, aussi, comme elle a envie de donner corps à ses délires imaginaires, elle s'essaye successivement au dessin, puis à l'écriture, préférant rapidement cette dernière activité. Aujourd'hui, après un BAC littéraire et une année d'égarement en LEA anglais-japonais (même si elle y a appris beaucoup de choses utiles et passionnantes), elle travaille d'arrache-pied à l'obtention de son DUT en Information-Communication Option Métiers du Livre, à Aix-en-Provence, se destinant au métier de libraire. Parallèlement à ses études, elle mène plusieurs activités qui lui prennent du temps, à commencer par l'écriture de romans et de nouvelles. Le travail paiera puisque, après des années d'écriture, de réécritures et de corrections acharnées de dizaines de nouvelles, autant de fanfictions, et trois romans, L'Olibrius Céleste propose de la publier. Toujours dans le domaine littéraire, elle dirige, pour ainsi dire, une anthologie amateur en ligne, est directrice de correction au sein du collectif de bénévoles CoCyclics, et tient régulièrement à jour un blog qui lui sert à la fois de journal de bord littéraire, de plateforme de communication avec nombre de ses amis, et de journal presque intime d'une étudiante stressée-débordée en MDL. Elle clôt ici l'espace biographique... Ses personnages ont une vie tellement plus trépidante ! C'est d'ailleurs ce qui l'a poussé à écrire leurs histoires, à les suivre à travers leurs aventures, et à vous les raconter. Cécile s'est toujours décrite comme une voyageuse imaginaire ; elle ne vous propose qu'une chose : la suivre.

Blog d’édition d’Entrechats

Imhotep ! O:

Je me décide enfin à prendre le temps de poster une entrée sur ce blog, où Ness m’a généreusement invitée. Mais pour parler de quoi ? Oui, parce qu’il faut bien que je parle de quelque chose qui ait un rapport avec elle, moi, le livre, l’édition… tout ça se retrouve en fait dans mon roman, Entrechats, entre polar et fantasy, pour les jeunes et les moins jeunes, à paraître au dernier trimestre 2008 aux éditions de l’Olibrius Céleste.

Il y a trois mois de ça, avant de recevoir ma réponse positive, j’envisageais de mettre Entrechats en téléchargement gratuit, un peu comme Les Enfants de l’Ô, et d’en proposer une version papier aux lecteurs qui le voudraient, avec des goodies, et tout, juste pour le plaisir de partager. D’ailleurs, je comptais même le faire imprimer sur Lulu.com, dont il est question dans l’entrée précédente. Mais… dans l’avalanche de refus attendus s’est glissée une proposition de publication, et j’ai dit oui : c’était l’occasion de partager à (plus ou moins) grande échelle mes mondes, chez un petit éditeur, qui est très proche de ses auteurs.

Depuis, je n’ai malheureusement pas le temps de me consacrer à la correction du roman à cause de mes études, mais d’ici quatre semaines, je vais pouvoir m’y plonger avec délectation, et peaufiner tout ça jusqu’au jour de la sortie.

Comme c’est ma première expérience de l’édition, j’ai pris l’initiative de créer un blog d’édition du roman. Pour le moment, il n’est pas bien rempli, mais d’ici quatre semaines, je vous l’ai dit, je passe la cinquième vitesse et c’est partiii ! :pwink: Vous saurez tout de mes avancées, de mes doutes, de mes questionnements, des anecdotes qui parsèment la correction, de ce qui change entre avant et après la signature du contrat dans la manière d’écrire. Car non, ce n’est plus tout à fait pareil. Alors que je ne fais que penser aux corrections pour le moment, j’envisage autrement mon roman. Et vous le verrez, ça peut aller très loin ! :blush:

La présentation du blog d’édition étant faite, je n’ai plus qu’à vous proposer de parcourir les dix bonnes raisons de lire Entrechats (auxquelles vous pouvez ajouter que Ness a lu la 1re version du roman et l’a aimée :D). J’en profite aussi pour vous livrer ici la quatrième de couverture…

Imhotep ! ;)

Tuer un sphinx n’a rien d’un acte hérétique, même si l’espèce relève assurément du divin. Le monde scientifique, ébranlé, délègue la dissection de cette exceptionnelle dépouille à un éminent spécialiste : Khéphren. Celui-ci découvre un énorme diamant à la place du coeur, source de la magie de ces mystérieuses créatures. La nuit suivante, tout bascule.

C’est le début d’un conflit qui voit s’affronter puissances occultes et technologies de pointe.

Impuissants, les sphinx assistent de loin au spectacle de leur destin qui se joue. Et, de plus loin encore, le regard impénétrable, le sourire félin, deux chats observent le monde…

Entrechats nous fait pénétrer dans l’univers envoûtant des sphinx, dans un Orient où se côtoient magie et technologie. Au rythme d’une enquête entraînante, ce premier roman de Cécile Duquenne mêle avec originalité fantasy urbaine et mythes égyptiens.