Tous les articles par Ovni

Que du bonheur pour le collectif Babelpocket

J’ai l’honneur de vous annoncer que, dès demain, toutes les « liseuses » Bookeen Cybook3 livrables en francophonie contiendront l’intégralité du premier Tome de la « Série du Portail » de JPJ, ainsi que 9 autres oeuvres dont la nouvelle « Brad 2051″ de Vanessa, sans oublier bien sûr une nouvelle d’Irène Delse ‘ »Et si la faim venait.. » et sept autres textes du collectif d’auteurs de SFFF Babelpocket.

Liste des auteurs Titre
Emmanuel Guillot Confrontation
Fabrice Chotin Le mot de la fin
Fred Vasseur Exquise angoisse
Irène Delse Et si la faim venait…
J-P Julhes Les Colombes du Portail
Jacques Paionni Lui, le prophète.
L-V Cervera Merino Myriol le magnifique
Macha Sener &
Stéphane Thomas Mission Zibeon
Sylvie Parthenay Luna
Vanessa du Frat Brad 2051

Journal Officiel
http://bookeenfr.blogspot.com/2008/05/un-plus-pour-les-francophones.html

http://www.babelpocket.fr/

Cordial 2008 détaillé

Bon, après avoir dit tout le bien que je pensais de l’utilisation successive des deux correcteurs Cordial, lors de la frappe, puis Antidote pour les chapitres complets, je vais présenter un peu plus Cordial, sur le plan de l’utilisateur.
Vous trouverez ci-après une liste de photos/diaporama qui représente les différentes fenêtres de travail de Cordial 2008 Pro (j’ai mis à jour récemment mon Cordial 2007 Standard pour la version 2008 Standard, pour la somme de 34 €, même prix pour passer d’une version Pro ancienne à la nouvelle version Pro 2008).

***************************
Les différences entre Standard et Pro concernent les adjonctions suivantes :

Traduction mot à mot en cinq langues (Anglais, Espagnol, Allemand, Italien et Portugais).

Correction orthographique en Italien et en Portugais en sus de l’Anglais, l’Espagnol et l’Allemand qui sont présents dans la version Standard.
Correction grammaticale en Italien et en Portugais (inexistant dans la version Standard).

Les deux dictionnaires du « Trésor de la Langue Française » et le « Littré ».

Analyse de votre style, et comparaison avec 5000 ouvrages français (chouette, j’écris comme Jules Verne, …. meuh non, c’est une blague)

Et quelques autres gadgets…
****************************

Si vous avez une ancienne version de Cordial, à vous de voir sur le site :
http://www.synapse-fr.com/index.htm
si les nouveautés justifient l’acquisition de la nouvelle version.
Les photos étant explicites, c’est pourquoi je n’ai pas ajouté de texte descriptif sous chaque photo.

Je rajouterai un commentaire d’utilisateur à la suite des photos.

Cordial et Antidote

Correction orthographique, sémantique, conjugaison, typographique, mots régionaux (Québec, Belgique, Suisse, etc.), mots argotiques (différents niveaux réglables), mots « familiers », mots « passés de mode », etc.)
J’ai pris l’habitude depuis 9 mois d’utiliser conjointement les deux correcteurs en même temps, pour chaque texte.
L’avantage de Cordial, c’est son intégration dans Word (dont il remplace la dll du correcteur Word intégré), Open Office, Notepad, Outlook Express, etc.
J’ai en effet une saine horreur de découvrir des fautes quand je relis mes dix dernières lignes, ça me perturbe dans la concentration pour la suite de la frappe.
Je passe ensuite Antidote RX, chaque fois que j’ai rédigé 25 pages, et ils se complètent bien.
Le problème qui subsiste (sans aucune solution on line) c’est la correction des messages émis sur les forums, et comme je suis plutôt bavard, je suis donc obligé d’utiliser Notepad pour la frappe et la correction, puis intégrer au dernier moment dans le post.

Bien entendu, aucun correcteur n’étant parfait, aucun de ces deux là n’est parfait.
Mais l’association des deux est quasiment idéale.
Ce n’est pas donné, compter environ 220 € pour les deux.

Chacun d’entre eux est une sorte d’usine à gaz, surtout Antidote, mais le paramétrage initial est ESSENTIEL, car avec les changements de format de fichier (et pour les eBooks), par exemple, les espaces non sécables (avant les : par exemple) sont IMPERATIFS, à cause des justifications de texte multiples qui prennent place dans ces conversions.
C’est d’ailleurs le défaut majeur du PDF quand on le convertit.

Ce Billet uniquement pour lancer la discussion.
A vous de jouer.

Améliorations du site, et correction de bug

J’ouvre ce billet pour Ness, elle le classera éventuellement dans une catégorie pour lui tout seul, mais il y quelques petites choses à améliorer, ou en tout cas, quelques problèmes, qui dépendent peut-être du navigateur employé et qui méritent d’être aplanis.

1) Je prend mon exemple (on n’est jamais mieux servi, etc…) : dans la petite fenêtre réservée aux commentaires, la taille de la police et le nombre de caractères mai prévu en largeur m’oblige à un scrolling latéral pénible, source d’arreurs de frappe, et je ne retrouve le bouton « Dites le » qu’en ramenant tout à gauche, sinopn il est caché. J’ai tout essayé, rien ne change. Vista, IE7, 1920*1280

2) Lorsqu’on s’est abonné à tous les fils, il devient impossible de modifier ses abonnements, on est abonné à vie. Le fait d’appuyer sur le bouton adhoc nous amène vers une vierge qui réclame sa clé (euh, non, il faut lire « vers une page vierge qui réclame un clé ».

Dans ce cas, le truc, c’est d’attendre qu’il y ait un nouveau fil d’ouvert, et de profiter de l’occasion pour lui sauter dessus (!?!) et d’utiliser le bouton, en bas, qui marche cette fois-çi, vous amenant sur la gestion de vos abonnements, à condition de s’abonner au fil nouveau (!?!), bref un truc sans fin, mais amusant.

Remarquez que moi, qui vient de sauter trop vite sur mon propre billet (je l’édite en ce moment), et bien j’y suis abonné automatiquement, donc gros-jean comme avant, et il faut que j’attende que quelqu’un d’autre fasse un billet, un auteur, par exemple, puisqu’on est sur un blog d’auteur, paraît-il, hein, Ness ?

3) Dans la lignée du point 2) ci-dessus, je suis bien abonné partout, mais je ne reçois aucun email. Je sens que je vais faire la manoeuvre inverse, et me désabonner de partout, ça doit être la bonne solution :phappy: des fois qu’on soit abonné par défaut et que le bouton fasse l’inverse de ce qu’il dit :pwink:

J’ai alors fait la manoeuvre qui tue, je me suis déconnecté, je suis entré sans me loguer, je suis allé en bas, je n’ai pas coché la case, j’ai inscris mon email pour recevoir les messages, sans faire de commentaire, et on me répond « Erreur, il apparaît que vous êtes déjà abonné à cet article » :postangry:

Voilà le lien direct qui apparaît sous « Gérer vos abonnements » : lien.


Photos du Bookeen comparé à un livre de poche classique.

On voit ici l’engin sorti de son étui en cuir :

Liseuse
Ensuite, l’engin vu sur la tranche, il a exactement l’épaisseur d’un crayon ordinaire :

Liseuse, épaisseur d'un crayon
Surprise, un jour, j’ai vu naître Brad 2051 au milieu de mes 800 livres sur ma carte SD :

Bookeen Brad
J’insère le Bookeen dans son étui, avec Brad 2051 ouvert à la première page et je compare avec une page d’un livre de poche (non, pas le poche de Brad 2051, il est en fabrication actuellement), juste à côté, en réglant la même taille de caractères :

Liseuse et livre de poche
Je règle avec une taille de caractères plus grande, et je compare à nouveau :

Liseuse et livre de poche
On peut même avoir de très gros caractères :

Liseuse

ou des tout petits :

Liseuse
Une douzaine de tailles possibles, autant de fichiers fontes que l’on veut (à intégrer dans la carte SD)
Ensuite une vue sur la tranche :

Liseuse et livre de poche

et encore une :

Liseuse et livre de poche

et pour finir, les deux « livres » fermés, placés côte à côte :

Liseuse et livre de poche

Une autonomie batterie impressionnante
La technologie de papier électronique (ePaper) ne nécessite aucun courant électrique pour maintenir une image affichée à l’écran. Cette technologie réduit donc de façon drastique les besoins énergétiques de l’appareil. Ainsi, le Cybook offre une autonomie batterie de 8 000 rafraîchissements écran sans rechargesoit l’équivalent de la lecture de 10 livres de 180 pages.
Fin et léger
Grâce à son écran de 1 mm d’épaisseur et sa minuscule batterie Lithium Polymer, le Cybook offre une surface de lecture ultra confortable dans un encombrement minimal.
188 x 118 x 8.5 mm 174 g
Capacité de stockage. Vous pouvez stocker vos livres soit dans la mémoire interne du Cybook soit dans une carte mémoire additionelle.
La capacité interne du Cybook est de 64 Mo (Méga octets) de mémoire persistante. 64 Mo représente 300 livres de littérature générale au format Mobipocket, HTML ou Texte.
Vous pouvez augmenter cette capacité de stockage en utilisant une carte mémoire additionnelle et obtenir jusqu’à 2 Go de mémoire supplémentaire (2 Giga octets = 2048 Méga octets).Cela représente 10 000 livres de littérature générale au format Mobipocket, HTML ou texte.

http://www.bookeen.com/ebook/ebook-reading-device.aspx site en Français

Diffusion des œuvres sous forme numérique.

Des auteurs enfin libres…

La France est le seul pays occidental à être à la traîne de plusieurs longueurs, dans le domaine de la diffusion des œuvres littéraires en version numérique. C’est un constat, c’est comme ça.
Les raisons en sont multiples et bien connues, la plus importante étant le principe de l’unicité du support papier, lié à un accord tacite entre éditeurs imprimeurs et libraires.
De ce fait, l’offre d’œuvres récentes en diffusion numérique est restée longtemps ridiculement faible.
Parallèlement, cependant, les moyens matériels de lecture numériques, autres que des PC, faisaient leur apparition, mais ils n’étaient pas faits pour permettre la lecture du trop grand format classique du PDF en A4.
Si vous souhaitez en savoir plus, allez visiter la page « Ebook : mode d’emploi » sur http://www.babelpocket.fr/ où vous trouverez la raison du développement du format PRC (logiciel lecture et de conversion gratuit, d’origine française Mobipocket, diffusé en millions d’exemplaires aux USA).

Si l’auteur cherche à conserver sa liberté d’expression, en particulier, s’il veut rester libre de pouvoir diffuser ses œuvres lui-même, sous forme numérique également, eh bien, il faut tout simplement qu’il ne signe pas de contrat avec les éditeurs « papier », car ceux-ci se réservent les droits de diffusion sur toutes les formes de diffusion. Jusqu’à présent, les éditeurs ne faisaient absolument rien pour la diffusion numérique (accord avec libraires) ou s’ils le faisaient, c’était en la mettant au même prix que le bouquin, histoire de dissuader le client. Pour ceux qui ont déjà signé avec un éditeur à ce jour, il est trop tard, attendez 100 ans pour ces oeuvres là !

Le pavé dans la mare de ce système « totalitaire », c’est que l’auteur « libéré » qui prend la décision de diffuser en PRC ses œuvres, gagne deux fois plus en vendant la même œuvre trois fois moins cher, et ça finit vite par se savoir dans le milieu des auteurs un peu branchés et autoédités.
Le développement des « liseuses », comme dit Irène Delse http://www.irenedelse.com/ est maintenant en cours en France, grâce à un constructeur français Bookeen http://www.bookeen.com/ avec son Cybook3 qui rivalise aisément avec le modèle Iliad de Irex (Hollande).
Les sites les plus intéressants qui parlent de cette évolution en France sont tous décrits sur le merveilleux
http://www.mobileread.com/forums/showthread.php?t=12807 d’Hadrien de FeedBooks.
Je recommande vivement la lecture de ces blogs, ils vous mettront très vite dans un bain de jouvence.

Si vous connaissez quelqu’un qui possède un Bookeen ou un Iliad, demandez qu’on vous le prête, ne serait-ce qu’une soirée, mais n’oubliez pas de le rendre le lendemain, car vous aurez passé une nuit blanche à lire, avec l’odeur du cuir pleine peau dans le nez.

Un peu plus sur JPJ

Commençons pas le commencement, car je ne suis pas du tout connu parmi vous tous, les amis et amies de Ness, vous qui la suivez depuis deux ans et plus encore.
Mon profil d’auteur vous dira l’essentiel sur ma carrière classique d’ingénieur GE, qui n’est tombé dans le chaudron littéraire que depuis 20 mois environ.
Je reste fidèle à mes débuts, et toutes mes histoires commencent aujourd’hui, à l’époque contemporaine. C’est donc de l’anticipation pure et dure, contenant pas mal d’idées technologiques qui fleurissent, avec un style très dépouillé, genre carnet d’aventures, sans fioritures ni remplissage pour atteindre le volume (y a t il seulement une norme ?).
C’est en général assez dense (voire indigeste), mais chacun son approche, le monde est grand, il y a de la place pour tous.
Evidemment, je ne suis nullement satisfait de mon premier tome, ce roman de « jeunesse » littéraire qui recèle nombre d’erreurs de débutant, de sautes de temps, de manque de dialogues, etc., mais ça s’améliore grandement avec les deux Tomes suivants, 450 pages A5 au total.
Pour la note d’humour, j’attends de Ness qu’elle termine mon premier Tome, et je m’amuserais donc à la voir décortiquer la bête ici même quand elle l’aura terminé, mais laissons lui du temps, elle mène tellement de bidules en parallèle qu’il faut toujours garder l’espoir !

A noter que j’ai lu et corrigé vaguement les quelques très rares coquilles de son roman dans la version de janvier sur AoL (c’est d’ailleurs à cette occasion que j’ai découvert que le PDF en A4 est la pire des choses pour les liseuses modernes (genre Cybook3 de Bookeen, ou autre Iliad de Irex), et que j’aurais du lui réclamer le DOC de départ).

J’ai changé un peu de genre depuis deux mois, et j’ai commis une série de Contes du Miroir (genre moralisateur, donc prévoir de gerber car ça réveille l’autocritique perso du lecteur) et de nostalgie des années 60. Ma dernière novella de 80 pages est plutôt du genre psy/ bio/neurologique/nanotechno avec quelques robots « humanisés » qui y traînent leurs guêtres, mais c’est surtout une vraie histoire d’amour moderne.
Vous trouverez tout ça sur http://anticipation-jpj.fr/default.aspx
Mais je vous recommande de commencer par les plus courtes, http://anticipation-jpj.fr/Test.aspx en position 1,3 et 4.
Tout y est disponible en lecture intégrale, style Issuu, en plein écran (si vous cliquez sur le bon bouton).
Si vous souhaitiez disposer d’un format imprimé, les liens avec Lulu sont indiqués, lorsqu’ils existent (uniquement pour les trois Tomes de la Série du Portail).
Les versions eBook (PRC Mobipocket) sont disponibles sur demande à moi-même pour les dernières petites oeuvres, ou sur http://www.babelpocket.fr/ pour la Série du Portail.
A noter que Ness s’est prise d’affection (et c’est réciproque) pour notre petit groupe de fanas de SFFF et pour Babelpocket dont elle envisage de refondre le site, pour un meilleur visuel et un meilleur « ranking ».
Mon prochain billet concernera les techniques modernes de diffusion des oeuvres sous la forme numérique.
Ne me cherchez pas dans les salons, je n’y vais jamais, et je n’ai donc aucune chance de rencontrer un jour notre charmante Ness.