Archives pour la catégorie Making of

Méthode de travail – Lily

*Un peu intidimidée* Bonjour à tous, je suis Lily, une amie de Ness depuis… quelques années maintenant et elle m’a demandé de faire un post sur ma méthode d’écriture. Il faut savoir que j’écris peu, difficilement et mal, mais que j’en ai vraiment besoin. C’est pour ça que j’ai une méthode très élaborée, vous allez vous en apercevoir.

Ness a toujours été très intriguée par ma méthode d’écriture. Probablement parce qu’elle est l’exacte inverse de la sienne. Je préfère raconter des histoires à écrire, j’aime faire vivre des personnages et je déteste passer du temps à chercher des mots. Donc je planifie. Il faut que tout soit parfaitement organisé pour que je me sente à l’aise dans l’écriture.

Je vais d’abord faire une liste des scènes que je veux voir. Suivant la taille du projet, ça va faire entre 2 et 4 feuilles doubles manuscrites. Voici le genre de choses que ça peut donner :

Une liste de scènes

(*petite note de Ness : pour voir les images en plus grand, clic droit et « ouvrir dans une nouvelle fenêtre »*)

Puis je les ordonne à peu près et je découpe mon histoire en parties.

Sur papier :

Coupure des tomes sur papier

Ou sur ordinateur :

Coupure des tomes sur ordinateur

Ensuite, je reprends intégralement ma liste et je répartis mes scènes dans les différentes parties. Ça me prend en général quelques semaines, et c’est en perpétuelle évolution. J’ai testé différentes techniques pour ordonner mes scènes : des post-it que je colle sur des pages différentes suivant les parties (je crois que c’est surtout ça qui avait étonné Ness), des feuilles où j’écris au stylo-plume et où j’efface, et plus récemment, directement dans un énorme fichier Excel.

Rangement des scènes avec des Post-It

Ensuite, je planifie mes personnages. Je fais des fiches, un peu comme en jeu de rôle, avec des informations diverses et variées (nom, surnoms, âge, apparence, caractère, aime/n’aime pas, pouvoir…), qui me font en général me demander comment tel ou tel personnage réagirait face à telle ou telle situation. Je vais ensuite généralement créer un Sim (dans les Sims 2, donc) pour finaliser l’apparence du personnage et pour mieux me l’imaginer. Je ne le fais pas toujours, mais assez souvent, surtout pour des personnages que j’ai du mal à cerner. Je vais aussi créer des schémas de relations entre les personnages. D’abord à la main, puis, quand ils sont assez aboutis, sur ordinateur.

Schéma de relations entre les personnages

Fiches (simplifiées) de personnages

Les noms de mes personnages sont aussi le sujet de moult recherches. Surtout dans À titre posthume, puisque rien que mes personnages principaux viennent de 3 pays différents (France, Irlande et Japon). Je peux passer des heures à m’arracher les cheveux sur un prénom, et il arrive que j’en change parce qu’ils me bloquent (Meg s’appelait avant Mei, et encore avant Annie, par exemple). Les prénoms que je choisis ont en général des significations correspondantes au personnage (je pense à un prénom en particulier qui, si on en cherche la signification, peut donner de très grands indices sur la suite de l’histoire), mais le plus souvent, c’est surtout une histoire d’origine et de sonorité.

Ensuite, je vais me créer une playlist qui corresponde à l’histoire, soit avec des chansons liées à des événements précis (Good enough d’Evanescence pour la fin de ma première partie par exemple), à des personnages (Love in Snow de Ueda Tatsuya pour Shin…) ou à l’histoire en général (Numb (piano version) de Linkin Park…). Ces chansons m’aident à me mettre dans l’ambiance pour écrire ou imaginer des scènes, et je vais les écouter en boucle. J’essaie aussi d’imaginer quelles musiques mes personnages écoutent, il me faut vraiment un fond sonore quand j’écris. Je vais parfois même jusqu’à écrire des chansons spécialement pour mes histoires.

Quelques chansons importantes dans À titre posthume

Je vais également beaucoup (et mal) dessiner : des bâtiments, des personnages, des scènes, des logos, des vêtements…

Le titre À titre posthume est le fruit d’un long brainstorming, qui a vu être refusés Baile Atha Cliath, Le secret du talisman, Manon… Je mentionne ça, parce que j’essayerai de faire un article sur la mise en place d’un brainstorming tel qu’elle se fait en agence de communication.

Dans cette entrée, j’ai souvent dit « ensuite », mais en fait, je fais tout en même temps : création des personnages, découpage des parties, playlist… J’espère que cette entrée a pu vous donner des idées et que vous ne me trouvez pas aussi bizarre que Ness !

Encore des prénoms

Au vu du dernier sondage, le prénom Alexandrine remporte la bataille… MAIS : vu qu’une grande partie des gens trouvait les deux prénoms vraiment moches, je propose deux autres prénoms, et cette fois sans la possibilité de choisir « ces prénoms sont trop moches ».

Le sondage dure 24h, et cette fois, le choix sera définitif, que vous aimiez les choix ou pas :)

Comme toujours, vous pouvez vous lâcher et critiquer dans les commentaires. Je sais que les trois prénoms sont longs, c’est fait exprès. La personne qui va porter ce prénom est quelqu’un de très aristocratique, il est donc normal que son nom soit un peu snob.

Le prénom que vous préférez :

  • Alexandryane / Alexandriane (53%, 10 Votes)
  • Alexandrine (42%, 8 Votes)
  • Alexandrina (5%, 1 Votes)

Nombre de votants : 19

Loading ... Loading ...

Un petit sondage !

Certains d’entre vous le savent déjà, après une année de « feuille blanche », j’ai enfin repris l’écriture. Que je m’explique : non, je n’avais pas de blocage, je ne manquais pas d’inspiration, je n’ai pas eu l’angoisse de la page blanche, je ne me suis pas remise en question genre « tout ce que je fais c’est tellement nul, je vais épargner à la collectivité une horreur pareille », bref, la véritable raison, c’est qu’à cause de mes problèmes de santé, je suis incapable de me concentrer. Essayez donc d’écrire quand vous ne vous souvenez même pas du mot que vous venez de taper une seconde auparavant ! Essayez aussi d’écrire avec un réel problème de dyslexie (ce n’est pas vraiment de la dyslexie, mais je me retrouve à écrire d’autres mots à la place de ceux que je veux, genre « leurrent » à la place de « leur », « l’a » à la place de « la », « l’en » à la place de « l’an », « appelaient » à la place de « appeler », etc.).

Rien de bien folichon, mais j’avais tellement envie d’écrire que j’ai essayé de passer au-dessus. Très difficile. Très très difficile. Cependant, je me force (dites-vous que pour écrire mes entrées sur les blogs ou les forums, je passe environ deux fois plus de temps qu’avant, car je suis toujours obligée de revenir en arrière pour corriger les « faux mots »), vu qu’il faudra bien que j’écrive si je veux me retrouver un boulot un jour :eyes:

Bon, je ne vais pas vous abreuver plus longtemps des malheurs de Ness, et je lance donc The Sondage !

Pour vous faire participer un peu, je vais vous laisser choisir le prénom d’une des héroïnes des Enfants de l’Ô, sachant que vous la connaissez déjà (si vous lisez le roman), mais qu’elle est connue sous un autre prénom. C’est un truc vraiment anecdotique, mais bon, je me suis dit que ça vous ferait peut-être plaisir de participer un peu !

Il y a deux choix, deux prénoms que j’aime particulièrement (j’ai une fascination pour les prénoms en « lex », comme « Alexandre », « Alexis », « Alexandra », « Alexane », et par extension, « Axel », « Axelle »). Comme je n’arrive pas à choisir, je m’en remets à vous !

Le prénom que vous préférez :

  • Alexandrine (51%, 18 Votes)
  • Alexandria (26%, 9 Votes)
  • Aucun des deux, ils sont très moches (23%, 8 Votes)

Nombre de votants : 35

Loading ... Loading ...

Pour info, Alexandrine était le prénom d’une ex-collègue, quant à Alexandria, c’est le prénom de la fille dans Zork Nemesis, un jeu que j’adore !