Archives pour la catégorie Techniques

ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?


Table des matières pour meme écriture

  1. Meme de l’écriture
  2. ME : 1. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
  3. ME : 2. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
  4. ME : 3. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
  5. ME : 4. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
  6. ME : 5. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
  7. ME : 6. À quelle vitesse écrivez-vous ?
  8. ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
  9. ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?
  10. ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
  11. ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?
  12. ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
  13. ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
  14. ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
  15. ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
  16. ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
  17. ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
  18. ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
  19. ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
  20. ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?
  21. ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
  22. ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
  23. ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
  24. ME : 23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
  25. ME : 24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
  26. ME : 25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
  27. ME : 26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
  28. ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
  29. ME : 28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
  30. ME : 29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
  31. ME : 30. Quel a été votre premier texte abouti ?
  32. ME : 31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

Là tout de suite maintenant, je dirais « sous la douche », mais ce n’est pas très insolite, et ça m’arrive assez souvent. Dur dur… J’ai souvent des idées en conduisant, ce qui n’est pas top car je ne fais plus trop gaffe à la route. En fait, je crois que le problème n’est pas d’avoir des idées géniales impossibles à noter, c’est d’aller dans un endroit insolite ^^ J’imagine que je serais tout à fait capable d’avoir l’idée du siècle pendant que je fais du saut à l’élastique, mais bon, ce n’est pas prévu au programme. Donc là, ben… je sèche.

ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?


Table des matières pour meme écriture

  1. Meme de l’écriture
  2. ME : 1. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
  3. ME : 2. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
  4. ME : 3. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
  5. ME : 4. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
  6. ME : 5. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
  7. ME : 6. À quelle vitesse écrivez-vous ?
  8. ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
  9. ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?
  10. ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
  11. ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?
  12. ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
  13. ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
  14. ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
  15. ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
  16. ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
  17. ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
  18. ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
  19. ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
  20. ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?
  21. ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
  22. ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
  23. ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
  24. ME : 23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
  25. ME : 24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
  26. ME : 25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
  27. ME : 26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
  28. ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
  29. ME : 28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
  30. ME : 29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
  31. ME : 30. Quel a été votre premier texte abouti ?
  32. ME : 31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

Ahah ! LA question ! Eh bien la réponse va être toute simple : je pars à l’aventure, sans vraiment savoir où je vais, et je laisse le scénario se dessiner en chemin. Par contre, quand j’arrive à la fin d’un tome ou que je bloque vraiment sur un chapitre, je me pose avec un papier et je liste les scènes à écrire (histoire de ne rien oublier ou de m’aider à visualiser le chapitre). Ce n’est pas vraiment un plan, mais c’est ce qui y ressemble le plus. Maintenant, j’ai fait des plans, que je n’ai jamais suivis, et il m’arrive d’en faire encore, rien que pour le plaisir de ne pas les suivre (non, mais je ne fais pas exprès, hein !). Pour moi, partir à l’aventure, c’est tout l’intérêt de l’écriture. Si je prévoyais tout, planifiais tout, je n’aurais plus aucun plaisir à écrire et je perdrais toute ma motivation.

Cela dit, je ne conseille pas ma méthode : rien de tel pour avoir un roman bordélique, super compliqué avec une histoire qui part dans tous les sens. Mais bon, les scénaristes de Lost sont arrivés à la fin de leur série (tant bien que mal… plutôt mal que bien, à mon avis), tout espoir n’est pas perdu pour moi.

ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?


Table des matières pour meme écriture

  1. Meme de l’écriture
  2. ME : 1. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
  3. ME : 2. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
  4. ME : 3. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
  5. ME : 4. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
  6. ME : 5. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
  7. ME : 6. À quelle vitesse écrivez-vous ?
  8. ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
  9. ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?
  10. ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
  11. ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?
  12. ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
  13. ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
  14. ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
  15. ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
  16. ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
  17. ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
  18. ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
  19. ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
  20. ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?
  21. ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
  22. ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
  23. ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
  24. ME : 23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
  25. ME : 24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
  26. ME : 25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
  27. ME : 26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
  28. ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
  29. ME : 28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
  30. ME : 29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
  31. ME : 30. Quel a été votre premier texte abouti ?
  32. ME : 31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

Oui, sans aucun doute ! Pas consciemment, mais le fait d’avoir énormément lu, et dans des styles variés, me permet d’améliorer mon propre style. Enfin, c’est ce que je crois ^^ Parfois, je flashe sur une phrase ou l’autre, sur une manière ou l’autre d’amener une scène, une description. Comme je n’ai aucune mémoire, je ne m’en souviens que trente secondes, mais mon cerveau est moins con et doit graver ça quelque part dans un coin.

Également, le fait de corriger d’autres auteurs me fait prendre conscience de mes tics d’écriture, et je découvre de nouveaux styles (c’est plus présent quand je corrige, car je dois faire beaucoup plus attention au style). Bref, j’ai entendu quelquefois des auteurs qui prétendaient « ne jamais lire », et je ne sais pas comment ils font. Même si, depuis cinq ans, je lis beaucoup moins que quand j’étais plus jeune (je dévorais deux à trois romans par semaine, et pas des petits), tout le bagage littéraire que j’ai accumulé au cours de toutes ces années m’est indispensable.

ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?


Table des matières pour meme écriture

  1. Meme de l’écriture
  2. ME : 1. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
  3. ME : 2. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
  4. ME : 3. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
  5. ME : 4. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
  6. ME : 5. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
  7. ME : 6. À quelle vitesse écrivez-vous ?
  8. ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
  9. ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?
  10. ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
  11. ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?
  12. ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
  13. ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
  14. ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
  15. ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
  16. ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
  17. ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
  18. ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
  19. ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
  20. ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?
  21. ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
  22. ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
  23. ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
  24. ME : 23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
  25. ME : 24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
  26. ME : 25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
  27. ME : 26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
  28. ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
  29. ME : 28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
  30. ME : 29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
  31. ME : 30. Quel a été votre premier texte abouti ?
  32. ME : 31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

19. Pouvez-vous écrire partout ?

Partout, non. J’ai du mal à écrire quand je conduis, par exemple, et sous la douche l’ordi aime pas trop ça. Mais pour être un peu plus sérieuse, je pense être capable d’écrire presque partout. Quand je suis dans mon truc, je fais abstraction de ce qui se passe autour de moi. Evidemment, si une météorite s’écrase tout à coup à 20 mètres de moi, je risque d’être un peu dérangée ^^ J’écrivais au travail, quand il n’y avait pas trop de passagers, ou quand j’attendais pour faire l’arrivée d’un vol. Comme je bossais surtout le soir, j’avais parfois une bonne demi-heure tranquille, toute seule à la gate, avec mes feuilles et mon cahier fétiches, et je pouvais noircir plusieurs pages. Le boulot que j’ai eu ensuite, par contre, c’était moins faisable, on était constamment en sous-effectif et je n’avais même pas le temps de manger, donc écrire, ben… non.
Je peux écrire dans le train, c’est d’ailleurs mon endroit préféré pour écrire. Dans l’avion aussi, pas de problème (sauf que c’est casse-pied de devoir attendre que l’avion ait fini sa montée et pas encore entamé sa descente pour utiliser l’ordi). Dans la voiture conduite par quelqu’un d’autre aussi. Devant la télé aussi. Dehors, à la plage, chez le médecin, dans le bus, à la piscine… et surtout dans mon lit !

ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?


Table des matières pour meme écriture

  1. Meme de l’écriture
  2. ME : 1. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
  3. ME : 2. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
  4. ME : 3. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
  5. ME : 4. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
  6. ME : 5. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
  7. ME : 6. À quelle vitesse écrivez-vous ?
  8. ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
  9. ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?
  10. ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
  11. ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?
  12. ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
  13. ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
  14. ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
  15. ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
  16. ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
  17. ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
  18. ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
  19. ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
  20. ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?
  21. ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
  22. ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
  23. ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
  24. ME : 23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
  25. ME : 24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
  26. ME : 25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
  27. ME : 26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
  28. ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
  29. ME : 28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
  30. ME : 29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
  31. ME : 30. Quel a été votre premier texte abouti ?
  32. ME : 31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

Oui, très souvent. J’essaie aussi de choisir ma musique en fonction de l’ambiance. Quand j’écrivais le Sang des Miroirs, roman glauque et déprimant, j’écoutais beaucoup les premiers CDs de Mylène Farmer. J’ai l’impression que ça se sent ^^
Maintenant, j’ai tendance à avoir plus de mal à garder ma concentration qu’il y a dix ans, donc j’évite les chansons « à texte », surtout celles en français. Je suis tout à fait capable de me mettre à écouter les paroles et je me retrouve avec des bouts de phrases avec des paroles de la chanson dedans. Alors je table plus sur des chansons en anglais, le texte me déconcentre moins (pis bon, les « baby please don’t leave me / I want you back / I love you baby / my baby left me », ça ne donne pas trop envie de s’attarder sur les paroles. Je suis peut-être chauvine, mais j’ai l’impression que les Américains ont du mal à écrire des chansons qui veulent vraiment dire quelque chose de profond).
Parfois, je ne mets simplement pas de musique, la plupart du temps parce que je n’ai pas mon iPod à portée de main, ou parce que je mets une playlist et que je suis tellement prise dans mon texte quand elle se termine que je ne remarque pas qu’il n’y a plus de musique.
Et dans le train, la musique est indispensable ! Déjà parce que j’ai de purs écouteurs de malade, qui ont coûté très cher (mais qui valent jusqu’au moindre centime), qui m’isolent presque complètement des bruits extérieurs (ce ne sont pas des réducteurs de bruit, mais leur efficacité est similaire), et dans le TGV il y a toujours des gosses qui hurlent et qui n’arrivent pas à jouer silencieusement, et leurs parents semblent s’en foutre. Donc avec mes écouteurs, qui à eux seuls m’isolent déjà pas mal, et ma musique, je suis dans mon petit cocon confortable, et je peux écrire tranquille.

ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?


Table des matières pour meme écriture

  1. Meme de l’écriture
  2. ME : 1. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
  3. ME : 2. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
  4. ME : 3. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
  5. ME : 4. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
  6. ME : 5. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
  7. ME : 6. À quelle vitesse écrivez-vous ?
  8. ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
  9. ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?
  10. ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
  11. ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?
  12. ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
  13. ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
  14. ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
  15. ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
  16. ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
  17. ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
  18. ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
  19. ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
  20. ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?
  21. ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
  22. ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
  23. ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
  24. ME : 23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
  25. ME : 24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
  26. ME : 25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
  27. ME : 26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
  28. ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
  29. ME : 28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
  30. ME : 29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
  31. ME : 30. Quel a été votre premier texte abouti ?
  32. ME : 31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

Oui !!! J’en ai deux et demi ^^ Ephy, qui est ma bêta-lectrice « en chef » et qui fait un travail incroyable de commentaires et de remarques sur les chapitres (mais je garde ses corrections pour la version définitive, donc ils ne sont pas pris en compte sur les chapitres publiés en ligne. Ce n’est pas que je n’aime pas assez mes lecteurs, c’est qu’Ephy est pas mal plus en retard que moi niveau correction. Mais la qualité de ses corrections vaut amplement l’attente !), Roland, qui me fait également de très bonnes remarques et qui me corrige certaines fautes d’orthographe et de grammaire (tout en en loupant pas mal, mais il a le chic pour trouver celles que MOI je loupe toujours) et qui, il fut un temps, était mon feedback pour mes intrigues et pour les réactions de mes personnages, et Gadriele, qui traîne un peu en ce moment, mais qui, quand elle s’y met, fait un travail phénoménal.
Et bien sûr, j’ai mes lecteurs adorés, qui me donnent leurs impressions et relèvent les fautes que j’ai oubliées (et à mon grand malheur, je remarque que j’en oublie quand même quelques-unes. A ma décharge, c’est beaucoup plus dur de corriger ses propres textes que ceux des autres : on les a tellement lus et relus qu’on a tendance à survoler un peu, même quand on essaie de se forcer à rester concentré).
Actuellement, deux personnes ont lu le cycle un dans sa totalité : Ephy et Roland (bon, et moi, bien entendu, mais c’était assez évident).

ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?


Table des matières pour meme écriture

  1. Meme de l’écriture
  2. ME : 1. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
  3. ME : 2. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
  4. ME : 3. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
  5. ME : 4. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
  6. ME : 5. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
  7. ME : 6. À quelle vitesse écrivez-vous ?
  8. ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
  9. ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?
  10. ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
  11. ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?
  12. ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
  13. ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
  14. ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
  15. ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
  16. ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
  17. ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
  18. ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
  19. ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
  20. ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?
  21. ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
  22. ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
  23. ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
  24. ME : 23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
  25. ME : 24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
  26. ME : 25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
  27. ME : 26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
  28. ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
  29. ME : 28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
  30. ME : 29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
  31. ME : 30. Quel a été votre premier texte abouti ?
  32. ME : 31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

Oui.

Ah bon, faut développer un peu sa réponse ? ^^ Ça m’est déjà arrivé. Comme j’écris les Enfants de l’Ô depuis un demi-million d’années, j’ai parfois écrit des nouvelles à côté. En revanche, je ne pourrais jamais écrire deux romans en parallèle. Les nouvelles, ça va, c’est court, ça ne demande pas une insurmontable réflexion au niveau de l’intrigue, donc c’est gérable. En plus, j’ai un style très différent pour les romans et pour les nouvelles, ça m’aide à me replonger tout de suite dans le texte.
Par contre, ça fait bien longtemps que ça ne m’est plus arrivé, à part une vague tentative de nouvelle avortée au cours de l’atelier d’écriture aux Utopiales.

ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?


Table des matières pour meme écriture

  1. Meme de l’écriture
  2. ME : 1. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
  3. ME : 2. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
  4. ME : 3. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
  5. ME : 4. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
  6. ME : 5. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
  7. ME : 6. À quelle vitesse écrivez-vous ?
  8. ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
  9. ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?
  10. ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
  11. ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?
  12. ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
  13. ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
  14. ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
  15. ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
  16. ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
  17. ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
  18. ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
  19. ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
  20. ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?
  21. ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
  22. ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
  23. ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
  24. ME : 23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
  25. ME : 24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
  26. ME : 25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
  27. ME : 26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
  28. ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
  29. ME : 28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
  30. ME : 29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
  31. ME : 30. Quel a été votre premier texte abouti ?
  32. ME : 31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

Si on m’avait posé la question il y a six ou sept ans, j’aurais dit NON. D’ailleurs, je l’avais marqué sur mon site à l’époque, que je n’autorisais pas les gens à prendre mes personnages pour écrire des fanfictions. Maintenant, mon avis est différent, je pense que je trouverais ça flatteur. Bon, je sais très bien ce que ça donnerait, des fanfics des Enfants de l’Ô. Déjà, Lúka finirait en couple avec Ruan (ou avec William, tant qu’à faire), Ludméa et Line seraient également en couple, et tout ce petit monde se retrouverait les soirs de pleine lune pour faire des partouzes. J’admets, je suis un peu influencée par mon expérience des fanfics Harry Potter, principalement yaoi ou yuri. Ça m’a traumatisée.
A part ça, je ne pense pas que quelqu’un aurait envie d’écrire une fanfic sur les Enfants de l’Ô, parce que l’univers n’est pas du tout intéressant, et que tous les personnages dont je parle un peu sont plus ou moins des personnages principaux et que leur vie est décrite dans les moindres détails. Il n’y aurait pas beaucoup de place pour l’imagination d’un autre auteur. Mais il y aurait moyen de faire quelque chose avec les personnages déjà morts, genre un « trente ans auparavant ».
Donc pour répondre à la question, je pense que ça ne me déplairait pas que quelqu’un écrive une fanfiction sur les Enfants de l’Ô. S’il y a des intéressés… (Ephy ? ^^)

ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?


Table des matières pour meme écriture

  1. Meme de l’écriture
  2. ME : 1. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
  3. ME : 2. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
  4. ME : 3. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
  5. ME : 4. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
  6. ME : 5. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
  7. ME : 6. À quelle vitesse écrivez-vous ?
  8. ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
  9. ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?
  10. ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
  11. ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?
  12. ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
  13. ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
  14. ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
  15. ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
  16. ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
  17. ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
  18. ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
  19. ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
  20. ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?
  21. ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
  22. ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
  23. ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
  24. ME : 23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
  25. ME : 24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
  26. ME : 25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
  27. ME : 26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
  28. ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
  29. ME : 28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
  30. ME : 29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
  31. ME : 30. Quel a été votre premier texte abouti ?
  32. ME : 31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

Non ! Pourquoi ? Je pense que je n’ai jamais été suffisamment fan de quelque chose pour vouloir m’en approprier l’univers et les personnages. Je crois que la chose dont je suis le plus fan depuis de nombreuses années, c’est la série Grey’s Anatomy (et on ne se moque pas, chacun ses défauts). Et pourtant il ne me viendrait jamais à l’esprit d’écrire des fanfictions de Grey’s Anatomy.
J’ai découvert les fanfictions très tard, il y a environ sept ans. Avant ça, je ne savais même pas que ça existait. Mais j’ai été plongée en plein dedans par une amie qui écrivait, entre autres, des fanfictions d’Harry Potter. Je me suis retrouvée à faire la bêta-lecture de ses chapitres. A l’époque, je me souviens avoir été plutôt contre les fanfictions (surtout quand on voit ce qu’il y a eu comme fanfictions Harry Potter. Beaucoup de fanfics n’étaient qu’une excuse pour écrire du yaoi, et quand j’ai entendu parler de fanfics qui mettaient en scène une relation amoureuse entre Harry et Dumbledore, ça a été un peu la goutte d’eau qui a fait déborder le vase).
Je n’écris pas de fanfictions également parce que mon univers m’intéresse plus que celui des autres, et mes personnages m’intéressent plus aussi. C’est peut-être de l’orgueil, je ne sais pas, mais c’est vrai que j’aurais un mal énorme à écrire en reprenant les personnages, ou même seulement l’univers, de quelqu’un d’autre.

ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?


Table des matières pour meme écriture

  1. Meme de l’écriture
  2. ME : 1. Qu’écrivez-vous en ce moment ?
  3. ME : 2. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?
  4. ME : 3. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?
  5. ME : 4. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?
  6. ME : 5. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?
  7. ME : 6. À quelle vitesse écrivez-vous ?
  8. ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?
  9. ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?
  10. ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?
  11. ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?
  12. ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?
  13. ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?
  14. ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
  15. ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?
  16. ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?
  17. ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?
  18. ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?
  19. ME : 18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?
  20. ME : 19. Pouvez-vous écrire partout ?
  21. ME : 20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?
  22. ME : 21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?
  23. ME : 22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
  24. ME : 23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
  25. ME : 24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?
  26. ME : 25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?
  27. ME : 26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?
  28. ME : 27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?
  29. ME : 28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?
  30. ME : 29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?
  31. ME : 30. Quel a été votre premier texte abouti ?
  32. ME : 31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

Vous voulez parler de mes personnages qui passent leur temps à froncer les sourcils ou à hocher la tête ? :postD:  Oui oui, j’ai mes petits tics d’écriture. Surtout des tics de mimiques de personnages, comme, justement, hocher la tête, froncer les sourcils, pincer les lèvres, se passer la main dans les cheveux, se mordiller la lèvre. Et souvent, aussi, ils regardent dans le sol, qui leur paraît soudain très intéressant. Le problème avec ces tics, c’est qu’on finit par ne plus les voir (et c’est là que les bêta-lecteurs sont importants (entre autres)). Corriger les textes d’autres personnes me permet aussi de me rendre compte de mes propres tics. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme ça.
Sinon, je ne pense pas vraiment avoir d’autres tics. Maintenant, à vous, lecteurs, de me le dire !