Archives pour la catégorie Couverture

Couverture du livre ?

J’ai quelques idées pour la maquette du bouquin, par contre, je n’arrive pas à me décider au niveau de l’illustration de couv… Portrait de perso(s ?), scènes, portrait de famille ?

Qu’est-ce que vous aimeriez voir ? J’ai toujours adoré les couvertures des romans de Virginia C. Andrews (voir par exemple ici les couvertures de la saga Dawn : http://completevca.com/lib_cutler.shtml), mais je ne sais pas si ça pourrait le faire pour mes persos ? (je vais donner ici des exemples de couvertures de VCA, parce que tout a plus ou moins été fait, et que les couvertures m’ont toujours beaucoup plu)

Donc plutôt scènes, genre :

Scènes

Scènes

Portraits de famille, qui évolue en fonction des tomes :

Portrait 1

Portrait 2

Portraits d’un personnage mis en scène :

Mis en scène

Mis en scène 2

Ou plutôt portrait « head-shot » :

Headshot 1

Headshot 2

(à tout hasard, pour ceux qui se poseraient la question, oui, la saga des Enfants de l’Ô a des allures de saga de VCA, il y a d’ailleurs quelques clins d’oeil à certains de ses livres dans mes romans)

Je rappelle qu’il y a 7 bouquins, c’est à prendre en compte pour le choix des couvertures…

À vos votes :

Quelle couverture pour les romans ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

(ou si vous avez des suggestions, pourquoi pas, mais je crois que j’ai un peu fait le tour des possibilités, là. Évidemment, je peux mettre une photo de chaton, mais ça n’aura pas un grand rapport)

Merci :)

Concours le Souffle d’Aoles : les résultats

Le concours d’illustrations visant à trouver l’image de couverture du Souffle d’Aoles, roman de science-fantasy à paraître en mars 2010 aux Editions Emmanuel Guillot, s’est donc terminé hier, mardi 2 février. Le vainqueur est Thibaut, suivi de Pierre le Pixx, puis d’Elie Darco. Cet événement aura donné lieu, avec l’aval des participants au concours, à la création d’une page couvertures et d’une page images complètes – esquisses sur mon site d’auteur, et enfin à la mise en place d’un groupe Facebook Le cycle d’Ardalia (le Souffle d’Aoles étant le premier roman de ce cycle), le tout afin de faire connaître et de référencer le roman et les sites d’illustrateurs. Retrouvez ici  mon appréciation personnelle concernant les dix premières images (jaquettes comprenant la couverture et le dos du livre), et les liens vers toutes les autres !

L’image de Thibaut a été d’emblée reconnue de haut niveau par les quatre membres du jury. Les qualités de cette image sont d’abord visuelles : excellente utilisation de la lumière, personnage qui accroche le regard et dont on peut avoir envie de devenir l’ami, attitude lui conférant un léger dynamisme (j’y vois un mouvement du torse). Mais la vue est ici rapprochée, ce qui accroche l’oeil.

Au delà de ses qualités esthétiques, qui vont être appréciées différemment selon les personnes, je l’ai trouvée très fidèle à l’univers. Quiconque aura lu le livre s’apercevra d’emblée que les personnages représentés sont des Hevelens, ce qui implique que l’on ne peut confondre cette couverture avec celle de n’importe quel autre univers de fantasy. Je pense bien sûr aux narines. Ces dernières sont ce qui relie les Hevelens, enfants d’Aoles, au vent, c’est grâce à elles que le dialogue se fait, et qu’ils peuvent deviner les sautes d’humeur de leur père.

Il se trouve que l’univers m’a demandé beaucoup de travail, et c’est justement pourquoi il m’a fallu, à un certain point, réécrire une grande partie du roman pour redonner plus d’importance aux personnages. Et c’est là que cette couverture touche le plus juste : chacun l’interprétera comme il le souhaite, mais moi, j’y vois une mise en scène des relations entre les trois personnages du début du livre, Pelmen lorsqu’il a encore le crâne rasé et Teleg et maître Galn. Ces derniers sont au coeur de la quête personnelle du héros. Thibaut est le seul à avoir ainsi touché le coeur de sa cible, si je puis dire, et je ne pouvais faire autrement que de reconnaître la supériorité de son illustration, en quoi les trois autres personnes du jury ont été d’accord. Elle a été classée deux fois première, une fois deuxième et une fois troisième, terminant largement en tête.

Le site de Thibaut

L’image de Pierre le Pixx est à mon sens l’une des plus dynamiques que le jury ait reçu, de par la position et l’attitude du personnage. La gestion de la lumière tombant sur les rochers du canyon, la parfaite maîtrise des ombres sur le corps lui confèrent un attrait certain. Le caractère particulier du héros est respecté, il y a une véritable finesse d’exécution. On pourrait presque sentir le vent s’engouffrer dans le canyon, et il y avait une symbolique importante à rendre cet effet. Néanmoins, l’histoire que raconte cette image se rapporte plus à l’univers qu’à l’intrigue en elle-même, et comme le personnage est un peu petit pour attirer l’oeil d’un peu loin, par exemple dans une librairie, je l’avais classée troisième. Un autre membre du jury, Laurent, l’avait classée première, ce qui explique sa deuxième place au total (les deux autres membres l’avaient classée quatrième).

Le site de Pierre

Je suis resté estomaqué quelques instants en recevant l’illustration d’Elie Darco. La fidélité à l’univers du roman m’a paru exceptionnelle sur le coup. On voit les veguer’en, plantes capables d’accélérer le cours du vent, un chariot à voile sur la piste poussiéreuse, et l’arrière-plan est tout simplement magnifique… Ce n’est que dans un deuxième temps que je me suis aperçu que le personnage représenté avait cinq doigts (les Hevelens, peuple du vent, n’en ont que quatre et ont trois narines). Par ailleurs, il n’était pas logique qu’Astar, « dieu-soleil plus imposant que la plus grande bâtisse de Durepeaux » soit presque entièrement masqué par la simple courbure d’un arc. Ce ne sont que des détails, bien sûr, mais là encore, l’histoire qui est racontée est avant tout celle de l’univers. Tout comme celle de Pierre, cette illustration aurait malgré cela fait l’affaire sans problème, si je n’avais reçu celle de Thibaut. Je l’ai classée deuxième, de même que ma femme Anne-Christine, membre du jury, mais comme Laurent et Sébastien (les deux autres membres) l’ont mise respectivement en quatrième et cinquième place, elle a dû se contenter de cette troisième place. Laurent trouvait que la piste était un peu trop lisse et qu’il n’était pas évident de différencier le char à voile d’un bateau au premier coup d’œil.

Le site d’Elie Darco

Les couleurs sont éclatantes sur l’illustration de Sandrine, avec un dégradé véritablement envoûtant, l’attitude du héros est excellente et Astar, bien qu’un peu jaune, bénéficie d’une représentation convaincante. Je n’avais néanmoins pas classé cette image parmi les toutes premières, car rien n’identifie clairement le héros, où même l’univers comme appartenant à celui du roman. Disons que c’est une illustration transposable à divers univers. L’illustratrice possède en tout les cas un sens artistique très sûr. Sébastien Naeco, qui tient le blog du comptoir de la BD, l’avait classée deuxième, rien de moins !

Dès que Sandrine possédera un site, je le signalerai ici.

J’ai été content de  voir Herckeim, premier illustrateur à avoir participé au concours, se classer en cinquième position. Il me disait dans un mail récent ne s’être investi dans la peinture numérique que depuis un an et demi, on peut donc voir qu’il a du talent ! Sa couverture est un peu sombre en dépit de la lumière (qui n’apparaitrait qu’au dos du livre), et l’attitude du personnage, trop raide. Rien ne différencie ce dernier d’un humain. Il a toutefois représenté la cité de Sinista exactement telle que je l’imaginais, et évoque ici une scène marquante de l’histoire.

Le site de Herckeim

J’aurais été heureux que Sabrina, qui s’est classée sixième, remporte le concours, car le 2 février,  jour où a été annoncé le vainqueur, elle a fêté son anniversaire. Son illustration est peut-être la plus féérique de toutes, elle donne véritablement le sentiment de pénétrer dans un autre univers, dont elle respecte très bien les caractéristiques. Les lunes sont inoubliables. Hélas, le héros est trop efféminé  par rapport à la description que j’en faisais, comme en ont été d’accord les trois autres membres du jury. Ses caractéristiques d’Hevelen sont respectées, mais de manière plutôt discrète. Je suis en tout cas certain que les qualités de Sabrina lui vaudront de travailler avec des éditeurs, c’est tout le mal que je lui souhaite!

Le site de Sabrina

L’illustration de Marc est celle d’un dessinateur expérimenté. La dynamique de la course, le côté vivant de cette scène sont là. L’estampille BD a du charme, mais serait plus adaptée, justement, à une bande dessinée, comme me le confiait justement Laurent. La scène n’est par ailleurs pas tout à fait fidèle à celle du roman à laquelle elle semble faire référence, car Pelmen n’avait pas eu le temps de récupérer son arc, et avait le crâne rasé à ce moment de l’histoire.

Le site de Marc

L’illustration de Chloris présente une merveilleuse qualité de traits et une expressivité d’une rare profondeur. La technique de l’illustratrice et le caractère asiatique, ou « asiatisant », ont été appréciés par Sébastien Naeco. Malheureusement, c’est principalement cet aspect qui a entraîné son éviction par les autres membres du jury. Tous ont reconnu le talent de l’illustratrice, mais malheureusement elle est passée à côté du sujet, puisque le personnage est manifestement humain, et que l’image puise dans un référentiel terrien identifié.

Je remettrais à jour cet article si Chloris me signale qu’elle s’est créée un site.

Chris est l’une des rares à avoir représenté les Krongos, peuple de la roche et son représentant, Fekkar (le personnage imposant à l’arrière-plan). C’était un pari risqué et elle s’en sort bien. L’univers est bien respecté, avec les deux lunes, Tinmal la bleue et Hamal la verte, à part peut-être ce ciel bleuté  en quatrième de couverture (en principe, le ciel est jaune sur Ardalia). Petit bémol par rapport à l’histoire, l’attitude du héros est agressive, ce qui est normal, vous me direz, pour un archer, mais assez peu représentative de sa personnalité. Beau dynamisme de l’image en tous les cas.

Le site de Chris

L’illustration de Xela est pour moi l’une des plus attachantes, en dépit de son côté enfantin qui ne convenait pas au public recherché pour ce roman (jeunes adultes et adultes). Elle a su représenter l’un des moments les plus forts au niveau émotionnel pour le héros, bien que cette scène ne soit pas celle qui détermine l’intrigue comme ce qu’a représenté le vainqueur, Thibaut. Je n’en dévoile évidemment pas trop pour ne pas déflorer l’histoire…

Le site de Xela

Bien que cette image ne figure pas dans les dix premières (personnage trop différent d’un Hevelen et attitude assez raide), je ne résiste pas à vous la présenter ainsi que la suivante, car Romain J, son auteur, est l’un des premiers à inaugurer la section images complètes – esquisses de mon site d’auteur. Son illustration a aussi indéniablement un aspect féérique. Romain est un jeune illustrateur de 20 ans de la Réunion qui mérite lui aussi, je crois, tout mon soutien.

Pour finir, voici les liens des sites, ou quand ils n’en possèdent pas, les liens vers leur dessin des autres illustrateurs, par ordre alphabétique du prénom ou pseudo :

L’illustration d’Agnès

L’illustration de Béatrice

L’illustration du Docteur X et son site

L’illustration de Didizuka et son site

L’illustration d’Emilie et sa page

L’illustration de Foziya et son site

L’illustration de Frédéric et sa page

L’illustration de Gasss et son site

L’illustration de Georges et sa page

L’illustration de Gérald et son site

L’illustration d’Isabelle

L’illustration de Judith

L’illustration de Kristian et son site

L’illustration de Mata et son site

L’illustration de Phil et sa page

L’illustration de Romain G et son site

L’illustration d’Utopix et son site

L’illustration de Vittaya

Concours le souffle d’Aoles : en bonne voie

Il y a maintenant plus d’un mois qu’a débuté le concours d’illustrations Le Souffle d’Aoles. Ce concours, qui devrait me permettre de trouver la couverture de ce roman de science-fantasy à paraître en mars 2010, est en bonne voie, et les dessins commencent à arriver. J’ai spécialement dédié une page de mon site au travail effectué par les participants. Cette page permettra donc de découvrir les images (en format réduit pour des raisons évidentes), mais aussi le site de chacun des illustrateurs si ce dernier existe. Ce n’est que justice, étant donné le travail effectué. Je tiens ici à remercier Vanessa, à la fois parce qu’elle m’a permis d’annoncer le concours sur le présent blog, et parce que je sais qu’elle en a aussi parlé à des dessinateurs de sa connaissance. Un double merci, donc. :good: :good:

Concours d’illustrations : 400 euros à gagner

De la même manière que mon roman Le Souffle d’Aoles a participé au concours du roman jeunesse Michel Lafon, j’ai décidé de convier les illustrateurs à un concours organisé par mes soins, qui se tient du mardi 1er décembre 2009 au vendredi 30 janvier 2010 à minuit. Le gagnant remportera la somme de 400 euros et verra son illustration faire la couverture du roman Ardalia – Le Souffle d’Aoles.

Les personnes intéressées doivent envoyer un mail à l’adresse jeuconcours.ardalia@gmail.com en y joignant leurs coordonnées postales et de préférence un lien vers leur site ou au moins une image de leur cru. Le règlement officiel a été déposé sur le site de la Chambre Nationale des Huissiers de Justice. Vous pouvez aussi le retrouver en version PDF en cliquant sur ce lien. Le grand vainqueur  sera annoncé sur les sites http://eml.guillot.free.fr/ et www.babelpocket.fr le lundi 2 février 2010. Attention cependant, si aucune illustration ne rencontre les critères de qualité du jury, en tant qu’organisateur, je me réserve le droit de ne pas désigner de vainqueur. Tous les styles de dessins ou d’illustrations en couleur sont acceptés, sachant bien sûr que le livre devra être visible en librairie, et qu’il faut donc un contraste suffisant. Le gagnant sera celui qui, selon les membres du jury, aura créé l’oeuvre la plus évocatrice du roman Ardalia – Le Souffle d’Aoles.

L’originalité de ce concours,  qui s’effectue en partenariat avec le blog du comptoir de la BD de Sébastien Naeco, (membre du jury), c’est que durant toute sa durée, des illustrations que je sélectionnerai paraîtront sur mon blog, http://emmanuelguillot.over-blog.com/ (réduites au format 300 x 450 pixels au maximum, afin de respecter les droits des illustrateurs sur leurs oeuvres), et sur  le site http://emlguillot.free.fr/ avec des liens vers les sites ou blogs de leurs auteurs, et ceci à des fins de promotion mutuelle. N’hésitez donc pas à faire circuler le communiqué de presse.

Ma philosophie concernant ce concours est celle-ci : si des talents reconnus y participent, tant mieux bien sûr, mais le but est aussi de faire connaître et pourquoi pas reconnaître des talents émergents, de la même manière que ce concours, représente, je ne m’en cache pas, une manière de tenter d’attirer l’attention sur mon propre travail. Entre les frais d’huissier et la récompense du vainqueur du concours, je dois dire qu’il s’agit d’un investissement conséquent pour moi… pourtant bien moins considérable que l’investissement en temps déjà consacré à l’écriture et aux différentes réécritures du roman.

J’estime par ailleurs le travail des illustrateurs prépondérant, car c’est souvent grâce à eux que le bras du lecteur va se tendre vers un livre et sa main se refermer sur l’ouvrage. Ils conçoivent les fenêtres qui vont donner à rêver. A l’occasion de ce concours, aussi immodeste que cela puisse paraître, je souhaite que les fenêtres soient nombreuses à s’ouvrir sur l’univers que j’ai retranscrit. Au moins n’aurais-je pas de regrets par la suite.

Bonne chance à tous les participants !

Jeu concours Alice au Pays des Morts

Participer à une anthologie illustrée est toujours un événement dans la vie d’un auteur. Cela m’a donné l’idée d’imaginer un jeu concours qui permettrait de lier plusieurs blogs et sites de news au travers du net. L’idée : retrouver les dix autres fausses couvertures Alice au Pays des Morts, en plus de celle figurant ci-dessous. Mais je n’en dis pas plus, lisez plutôt ce qui suit…

La mort armée de sa faux conduisant Alice sur un chemin dallé, un homme entrouvrant un cercueil de l’intérieur sur fond de tête de mort, un grand escogriffe s’envolant pour reconquérir son GPS, une barque avançant dans une brume mordorée, une jeune femme hantée par une série de visages et sanglée à un établi, la main en forme d’île de quelque géant, une fillette et son nounours confrontés à un zombie à l’entrée d’un caveau, Alice tendant la main vers un fantôme au sortir de son cercueil, Alice à l’intérieur d’un miroir entouré de personnages de contes de fées, un homme frappé de terreur au pied du portrait d’un prêtre, un spectre offrant une confiserie… Onze images de couverture Alice au pays des morts ont été disséminées sur différents sites de news, blogs et forum sur Internet. Onze fausses couvertures, chacune différentes et réalisées par l’illustrateur Tom Robberts. Onze illustrations qu’il vous faudra découvrir, télécharger et renvoyer à l’adresse alice@babelpocket.fr Le gagnant recevra un exemplaire d’Alice au Pays des Morts en couleur.

Vous pouvez vous faire une idée de l’apparence des fausses couvertures en allant sur le site : http://fr.calameo.com/read/0000142337d78bb5cf152