Archives du mot-clé émotion

Question de réalisme

Dans la scène que j’écris actuellement, il y a quelque chose qui me pose problème : l’annonce de la mort d’un être cher (oui, il y a un personnage qui va mourir. Désolée pour le spoiler ^^). J’ai eu la chance jusqu’à présent de ne pas perdre quelqu’un à qui je tenais énormément. J’ai perdu mes grands-parents, mais je les connaissais mal. Je ne peux pas comparer ma tristesse avec la tristesse de quelqu’un qui perd un enfant, un frère, une mère. Je ne peux qu’essayer d’imaginer ce que ça me ferait si on m’annonçait quelque chose de ce genre. Mais j’ai quand même l’impression que ce n’est pas très réaliste et que ça sonne un peu faux. Autant je n’ai aucun problème avec des scènes atroces (et non, je ne suis pas une femme battue, rassurez-vous), autant le deuil a toujours été pour moi quelque chose que je ne voulais pas regarder de trop près.

Je sais que tous les êtres humains sont différents, que chacun réagit à sa manière face à une situation donnée, mais là, je ne suis pas contente de moi, j’ai vraiment un problème avec le fait de ne pas « ressentir » les émotions de mes personnages, et donc de ne pas pouvoir les transcrire correctement.

Vous êtes vous trouvés confrontés un jour à une situation similaire ? A une émotion que vous ne saviez pas trop comment transcrire ? Comment avez-vous fait ?

Les liaisons presque dangereuses, roman drôle et émouvant de Luc Doyelle

Un grand merci à Vanessa pour m’avoir proposé un espace sur son blog.

J’ai publié, en décembre dernier, un roman humoristique aux éditions Les Nouveaux Auteurs : Les liaisons presque dangereuses.

Lucius, photographe et infirmier en milieu psychiatrique, se lance brusquement à la recherche de Barbara, un amour d’enfance disparu depuis de longues années. Peut-être aurait-il mieux fait de s’abstenir, car son passé va remonter par vagues et envahir son quotidien, au point de mettre en péril sa vie de couple.

Tout cela n’est qu’un prétexte à une succession de situations plus ou moins cocasses, mais parfois teintées d’émotion.

Ce roman rencontre actuellement un accueil chaleureux de la part de mes lecteurs, et je les remercie vivement pour tous les commentaires que je reçois régulièrement.

Edit de Ness : quelques liens, parce que le roman de Luc en vaut la peine :

Les Liaisons presque dangereuses, sur le site de l’éditeur, sur Amazon, et sur le blog de Luc !