Archives du mot-clé logiciels de correction orthographique

« La lecture angoissée ou la mort du correcteur »

Je signale ici un très bon article de Sophie Brissaud, daté de 1998, qui éclaire le métier de correcteur et jette — malheureusement — une ombre sur son avenir, tant la correction semble devenue un souci mineur pour les maisons d’édition : cliquer sur « en savoir plus sur le métier de correcteur ».

(On est passé de quatre ou cinq lectures successives à deux seulement, quand ce n’est pas la seule préparation de copie qui est pratiquée ou parfois l’absence pure et simple de correction. Or, un unique correcteur ne saurait identifier toutes les fautes d’orthographe, de français et de cohérence qui parsèment un ouvrage. Qu’on ne s’étonne donc pas de trouver ce texte sur le site du syndicat des correcteurs !) 

Cordial 2008 détaillé

Bon, après avoir dit tout le bien que je pensais de l’utilisation successive des deux correcteurs Cordial, lors de la frappe, puis Antidote pour les chapitres complets, je vais présenter un peu plus Cordial, sur le plan de l’utilisateur.
Vous trouverez ci-après une liste de photos/diaporama qui représente les différentes fenêtres de travail de Cordial 2008 Pro (j’ai mis à jour récemment mon Cordial 2007 Standard pour la version 2008 Standard, pour la somme de 34 €, même prix pour passer d’une version Pro ancienne à la nouvelle version Pro 2008).

***************************
Les différences entre Standard et Pro concernent les adjonctions suivantes :

Traduction mot à mot en cinq langues (Anglais, Espagnol, Allemand, Italien et Portugais).

Correction orthographique en Italien et en Portugais en sus de l’Anglais, l’Espagnol et l’Allemand qui sont présents dans la version Standard.
Correction grammaticale en Italien et en Portugais (inexistant dans la version Standard).

Les deux dictionnaires du « Trésor de la Langue Française » et le « Littré ».

Analyse de votre style, et comparaison avec 5000 ouvrages français (chouette, j’écris comme Jules Verne, …. meuh non, c’est une blague)

Et quelques autres gadgets…
****************************

Si vous avez une ancienne version de Cordial, à vous de voir sur le site :
http://www.synapse-fr.com/index.htm
si les nouveautés justifient l’acquisition de la nouvelle version.
Les photos étant explicites, c’est pourquoi je n’ai pas ajouté de texte descriptif sous chaque photo.

Je rajouterai un commentaire d’utilisateur à la suite des photos.

Cordial et Antidote

Correction orthographique, sémantique, conjugaison, typographique, mots régionaux (Québec, Belgique, Suisse, etc.), mots argotiques (différents niveaux réglables), mots « familiers », mots « passés de mode », etc.)
J’ai pris l’habitude depuis 9 mois d’utiliser conjointement les deux correcteurs en même temps, pour chaque texte.
L’avantage de Cordial, c’est son intégration dans Word (dont il remplace la dll du correcteur Word intégré), Open Office, Notepad, Outlook Express, etc.
J’ai en effet une saine horreur de découvrir des fautes quand je relis mes dix dernières lignes, ça me perturbe dans la concentration pour la suite de la frappe.
Je passe ensuite Antidote RX, chaque fois que j’ai rédigé 25 pages, et ils se complètent bien.
Le problème qui subsiste (sans aucune solution on line) c’est la correction des messages émis sur les forums, et comme je suis plutôt bavard, je suis donc obligé d’utiliser Notepad pour la frappe et la correction, puis intégrer au dernier moment dans le post.

Bien entendu, aucun correcteur n’étant parfait, aucun de ces deux là n’est parfait.
Mais l’association des deux est quasiment idéale.
Ce n’est pas donné, compter environ 220 € pour les deux.

Chacun d’entre eux est une sorte d’usine à gaz, surtout Antidote, mais le paramétrage initial est ESSENTIEL, car avec les changements de format de fichier (et pour les eBooks), par exemple, les espaces non sécables (avant les : par exemple) sont IMPERATIFS, à cause des justifications de texte multiples qui prennent place dans ces conversions.
C’est d’ailleurs le défaut majeur du PDF quand on le convertit.

Ce Billet uniquement pour lancer la discussion.
A vous de jouer.