Archives du mot-clé maison d’édition

« La lecture angoissée ou la mort du correcteur »

Je signale ici un très bon article de Sophie Brissaud, daté de 1998, qui éclaire le métier de correcteur et jette — malheureusement — une ombre sur son avenir, tant la correction semble devenue un souci mineur pour les maisons d’édition : cliquer sur « en savoir plus sur le métier de correcteur ».

(On est passé de quatre ou cinq lectures successives à deux seulement, quand ce n’est pas la seule préparation de copie qui est pratiquée ou parfois l’absence pure et simple de correction. Or, un unique correcteur ne saurait identifier toutes les fautes d’orthographe, de français et de cohérence qui parsèment un ouvrage. Qu’on ne s’étonne donc pas de trouver ce texte sur le site du syndicat des correcteurs !) 

Les Editions Hydromel

Après deux ans de travail acharné sur le projet, le site des éditions Hydromel a été révélé au grand jour hier soir. Une bien longue gestation, certes, mais justifiable non seulement par le nombre impressionnant d’obstacles et d’imprévus survenus lors de sa création, mais aussi – et surtout – par l’ambition affichée.

En effet, la maison d’édition (à compte d’éditeur) affiche une ligne éditoriale vaste et innovante (au sens propre, Hydromel venant à créer des formats de publication nouveaux) au travers de ses neuf collections – Romans, Recueils, Anthologies, Novellas, Le Laboratoire, Bandes dessinées, Mangas, Albums, Artbooks – ouvertes à tous les genres, la consigne étant simple ; l’originalité. Dans les idées, dans leur traitement, dans les images ; dans les personnages, dans les logiques. Hydromel

Mais Hydromel ne se limite pas à ça ; dans l’optique de proposer de nouveaux services à la communauté littéraire/illustratrice de la websphère, la maison annonce également, outre un forum déjà dynamique, un service de mise en ligne de textes aux auteurs dans un cadre d’échange de critiques et de lectures, plusieurs numéros de son webzine – Encre Dansante, sur le passage du papier – et d’autres sections à venir. En bref, un véritable désir de faire avancer le milieu de la petite édition et de partager dans la bonne humeur avec son petit monde.

Au programme de ces prochains jours ? Déjà, l’ouverture sous peu des soumissions de textes pour la majorité des collections. Puis, nécessairement, plusieurs appels à textes de rigueur – pour une anthologie et pour Encre Dansante, version papier. Ensuite, le dernier opus du webzine, longuement travaillé ; puis… ah! conservons quelques surprises, tout de même !

En tout cas, soyez les bienvenus : au plaisir de vous lire !

http://editions-hydromel.com

Le plus beau spectacle de tous les temps

C’est suffisamment rare pour être signalé : une de mes nouvelles a été publiée dans le 2ème opus du webzine Encre Dansante. A signaler également que la publication de ce webzine concorde également avec le lancement de la maison d’édition Hydromel.

Cette nouvelle me tient particulièrement à coeur, car il s’agit pour moi de ma meilleure nouvelle, avec Brad 2051. Si ça vous intéresse, vous pouvez télécharger ce webzine gratuitement.

A noter que Jean-Christophe Heckers a également publié une nouvelle dans ce fanzine, et qu’elle est excellente ! Je suis sûre que les autres nouvelles sont géniales aussi, mais comme j’écris ce billet quelques minutes après avoir découvert la parution d’Encre Dansante n°2, je ne les ai pas encore lues ! (j’avais lu celle de JC à l’époque, nous nous étions échangé nos nouvelles avant l’envoi)

Bonne lecture, et n’hésitez pas à aller visiter le site des Editions Hydromel et à leur mettre un petit mot !

Faire de la pub chez Ness, c’est la classe.

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, bonsoir.

Je profite de ce pouvoir qui m’est octroyé – la folle ! – pour faire de la pub éhontée. De la pub pour quoi, que diable ? Réfléchissez…

De la pub pour les Editions des Mille Saisons, évidemment. Les Editions 5ème Saison changent de peau et deviennent les Mille saisons. Nouveau nom, nouveau logo, nouveau site en perspective, et nouveau roman dont vous pouvez admirer la couverture, lire le quatrième de couverture et le prologue sur le site actuel [clic].

Et surtout n’oubliez pas : lisez Les Enfants de l’Ô ! :D