Archives du mot-clé médias

Comment devenir un écrivain célèbre (quand personne ne nous connaît).

Je viens de tomber sur une vidéo qui circule sur facebook, où un jeune écrivain se tranche le doigt pour protester contre le milieu sectaire de l’édition. Je ne vous mets pas le lien, désolée, mais vu que j’ai mis un quart d’heure à lutter contre la nausée et que je vais sûrement faire des cauchemars pendant une semaine (je suis super sensible aux doigts coupés. Ça doit être l’effet piano), je préfère vous épargner. Surtout que je ne sais pas si c’est un fake ou pas.

Bref. Une petite liste (sérieuse ou pas) des moyens infaillibles pour devenir un écrivain célèbre quand vous n’avez pas publié un seul bouquin :

  • apparemment, se couper un membre devant la caméra et diffuser la vidéo sur le net a l’air de fonctionner. Ouch.
  • être actrice ou chanteuse et publier sa bio à 20 ans.
  • coucher avec un(e) inconnu(e) dans un jacuzzi (pas sûre de l’orthographe, et le correcteur me propose « éjaculer » à la place, donc je vais m’en remettre à mon intuition plutôt qu’à la sienne) devant plusieurs millions de téléspectateurs. Accessoirement, si l’on découvre que vous avez abandonné votre enfant à sa naissance, ça peut créer le buzz. Moyen, quand même.
  • être le fils de ou la fille de. Notez que si vous êtes le fils de Jean Dupont, ça ne marchera pas. A moins que Jean Dupont soit un criminel pédophile violeur zoophile (barrez la mention inutile) et que vous racontiez vos souvenirs d’enfance dans votre premier roman.
  • être une femme musulmane transexuelle battue violée qui s’est enfuie avec son enfant pour monter ensuite sa multinationale et devenir riche à millions (je suis un peu cynique, je l’admets. Mais il y a des sujets plus à la mode que d’autres. Notez que je ne suis pas du tout en train de renier la misère des gens dans le monde, je ne fais que constater que certains sujets fonctionnent bien).
  • Poser nu(e) et mettre ses photos partout sur internet.
  • Faire un blog et critiquer tout le monde avec véhémence.
  • Faire un blog et y raconter ses frasques sexuelles (avec beaucoup de détails).
  • Etre le responsable d’un attentat ou d’un crime. Bon, après, vous êtes en prison, mais tout le monde s’arrache votre livre.
  • Coucher avec un éditeur / écrivain célèbre (ou à défaut, poser sur ses genoux pour une photo ultramédiatique que 3 personnes verront. Ouais. A la réflexion, c’est moyen.).
  • Faire couler la Société Générale (ou essayer).
  • Avoir du talent Non, ça, ça ne marche plus.
  • Avoir gagné une médaille olympique.
  • Publier à compte d’auteur un roman tellement pourri que les gens l’achèteront pour se foutre de vous. En attendant, votre roman, vous l’aurez vendu. Vous serez connu comme la plus grosse daube que la littérature française ait enfanté, mais ce n’est pas ça l’important, si ?
  • Devenir Miss Monde ou Mister Univers.
  • Se marier avec le Président de la République. Beurk. Il y a de sacrifices qu’on n’a pas envie de faire.
  • Jouer dans un film pornographique
  • Envoyer son manuscrit un peu partout, attendre les lettres de refus, se faire publier par un grand éditeur qui vous fera une pub d’enfer dans toutes les librairies, passer sur les plateaux télé, obtenir le Goncourt ou le Renaudot, bref, le rêve de tout écrivain (ou presque). Ça a marché pour certains, pourquoi pas vous ? Euh… A la réflexion, ça aussi, c’est moyen, et c’est comme les miracles ou la loterie : on en entend parler, mais ce n’est jamais à vous que ça arrive.

D’autres suggestions ? Moi je me propose pour coucher avec Michael Crichton ou Stephen King. Ensuite, je prendrai plein de photos compromettantes, je les posterai sur le net, j’ouvrirai un blog pour y raconter mes ébats, je ferai une vidéo qui se retrouvera mystérieusement sur YouTube, et je finirai par poser nue dans PlayBoy, avant de passer sur les plateaux TV pour promouvoir « Moi, Vanessa », le livre autobiographique où je raconterai ma liaison avec Nicolas Sarkozy.

:sick:

Interview – Luc Doyelle

Cette fois-ci, je ne vais pas vous parler de moi, mais de mon ami Luc Doyelle, connu ici sous le pseudonyme de Lucius, dont le roman « les liaisons presque dangereuses » a été publié aux éditions Les Nouveaux Auteurs. Il n’en est pas à sa première interview, et je trouve qu’il s’en est vraiment très bien sorti !

En plus, il a parlé des romans en ligne :heart: !

Je ne peux que vous conseiller de vous faire plaisir en achetant « les liaisons presque dangereuses », car ce roman est excellent (et je ne dis pas ça parce que c’est mon ami, j’ai eu l’occasion de lire le manuscrit il y a quelques mois, alors que je connaissais à peine Lucius, et j’ai immédiatement adoré ce roman. La publication ne m’a donc pas surprise du tout).

Pour écouter l’interview, passée sur 77FM, c’est par-là :

Interview de Luc Doyelle, auteur des Liaisons presque Dangereuses.

Interview

Ce matin, j’ai fait ma première interview radio ! Je me suis rendue mardi dans les locaux de la radio suisse romande (RSR) pour enregistrer l’interview, qui est passée dans le cadre d’une émission présentant, je cite « les acteurs innovants de la vie régionale ». En tant que vaudoise (oui, les gens, je suis franco-suisse, d’origine vaudoise, et j’habite à nouveau en Suisse, après avoir passé 21 ans en France), ça m’a fait plaisir de participer, car je ne connais actuellement aucun Suisse domicilié en Suisse Romande (ou ailleurs) qui fasse la même chose que moi, alors que je connais beaucoup de Français qui publient leurs écrits en ligne (pas forcément sous forme de roman en ligne, cela dit).

L’interview avec la charmante Magali Philip s’est super bien passée et j’ai trouvé ses questions très pertinentes (en fait, on me les pose très souvent, du coup j’étais préparée !). J’ai découvert ce matin le montage final, passé dans Zoom Régional, et franchement, j’étais impressionnée ! Le montage fait bien les choses, je n’ai pas l’air trop stupide.

Ceux qui me connaissent « en vrai » risquent d’être surpris par mon accent vaudois, que je n’ai que rarement, et par mimétisme avec d’autres vaudois (mes parents, ma famille). J’ai essayé de parler lentement et de ne pas trop faire la bécasse.

J’ai aussi fait un petit topo sur les liseuses électroniques (François, j’ai même dit que si on la laissait sur un banc, on risquait de se la faire voler, et qu’un livre papier était moins cher à racheter qu’une liseuse !), les questions étaient vraiment intéressantes (« est-ce que les liseuses vont remplacer les livres papiers » « pourquoi les liseuses sont plus connues aux USA », etc.), malheureusement, le temps était compté et la plupart des questions sont passées à la trappe. J’espère pouvoir en parler à nouveau, et en particulier du bundle Babelpocket présent sur le Cybook. On ne sait jamais, peut-être qu’ils me recontacteront !

En tout cas, super expérience :)

Je vous mets le lien vers l’émission, il vous faut RealPlayer (gratuit) pour écouter. Quand la page aura disparu dans les limbes du site, je mettrai les fichiers en téléchargement direct ici.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé !!!

Interview de Vanessa du Frat réalisée par Magali Philip dans Zoom Régional, une émission de la RSR.

EDIT : un grand merci à Jean-Pierre pour la création des fichiers mp3 !

Interview format mp3

Liseuses électroniques format mp3